Dryland wheat domestication changed the development of aboveground architecture for a well-structured canopy.

Li, P.-F., Cheng, Z., Ma, B.-L., Palta, J.A., Kong, H.-Y., Mo, F., Wang, J.-Y., Zhu, Y., Lv, G.-C., Batool, A., Bai, X., Li, F.-M., et Xiong, Y-C. (2014). « Dryland wheat domestication changed the development of aboveground architecture for a well-structured canopy. », PLoS ONE, 9(9: Article e95825). doi : 10.1371/journal.pone.0095825  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons cultivé au champ, en conditions contrôlées, trois espèces de blés respectivement diploïde, tétraploïde et hexaploïde, afin d’étudier le développement de l’architecture des parties aériennes et le mécanisme de la domestication. Nous avons mesuré divers paramètres ayant trait à la morphologie des feuilles, des tiges, des épis et du couvert végétal ainsi que la répartition de la biomasse, le taux de photosynthèse nette des feuilles et l’efficacité instantanée d’utilisation de l’eau (EUEi). La densité de biomasse du couvert végétal a diminué du blé diploïde au blé tétraploïde, mais elle a augmenté à un niveau maximal chez le blé hexaploïde. Le rendement de la population était plus élevé chez le blé hexaploïde que chez le blé diploïde, mais le degré d’adaptation de la population et la capacité de compétition des individus étaient plus élevés chez le blé diploïde. L’architecture de la plante s’est modifiée, passant d’un type compact chez le blé diploïde et à un type non compact chez le blé tétraploïde, puis à un type plus compact chez le blé hexaploïde. L’accumulation de biomasse, le rendement de la population, l’indice de récolte, le rapport graines/feuilles, le poids spécifique des entre-nœuds et la densité de biomasse du couvert végétal étaient plus élevés chez les blés hexaploïde and tétraploïde que chez le blé diploïde. Le taux de photosynthèse des feuilles et l’EUEi ont diminué du blé diploïde au blé tétraploïde puis augmenté du blé tétraploïde au blé hexaploïde en raison du feuillage plus compact des blés hexaploïde et diploïde par rapport au blé tétraploïde. Les composantes du rendement grainier et l’EUEi étaient étroitement associés au port des feuilles et des tiges. Nous en concluons que l’idéotype des blés cultivés en milieu sec pourrait être fondé sur une reconstruction spatiale du type de feuillage et sur un accroissement supplémentaire du taux de photosynthèse des feuilles.

Date de modification :