Different plant types for different soil ecosystem services.

dos Reis Martins, M. et Angers, D.A. (2015). « Different plant types for different soil ecosystem services. », Geoderma, 237, p. 266-269. doi : 10.1016/j.geoderma.2014.09.013  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La séquestration du carbone (C) atmosphérique et la prévention de l’érosion sont deux services écosystémiques qui peuvent être fournis par les végétaux en raison de leur effet sur l’agrégation du sol et la matière organique. Nous proposons un modèle conceptuel visant à généraliser l’effet de la décomposition de la matière végétale sur la séquestration du C et la macro-agrégation stable à l’eau. Nous avons caractérisé la minéralisation de la matière végétale à l’aide d’une équation exponentielle de premier ordre et d’une équation linéaire dans lesquelles le paramètre b décrit le taux de minéralisation du C labile, lequel processus est suivi d’un faible taux de minéralisation du C non labile (paramètre k). Nous avançons que deux types de matière végétale ont des effets positifs différentiels sur le C organique du sol (COS) ou la macro-agrégation stable à l’eau du sol : la matière végétale de type B et la matière végétale de type K. Durant leur décomposition dans le sol, la matière végétale de type B présente un paramètre b élevé et un paramètre k faible et a un effet positif sur le COS, tandis que la matière végétale de type K présente un profil de minéralisation inverse et favorise la longévité de la macro-agrégation stable à l’eau. Nous avons réalisé des expériences au champ et en laboratoire, utilisant le pois cajan [Cajanus cajan (L.) Millsp.] comme modèle de matière végétale de type B, caractérisé par des teneurs élevées en lignine et en N, et des résidus de maïs (Zea mays L.) parvenu à maturité comme modèle de matière végétale de type K, contenant des concentrations élevées de pentoses, principaux composants de l’hémicellulose. Selon ce modèle, les plantes de type B conviendraient aux stratégies axées sur la séquestration du C dans le sol, tandis que les plantes de type K conviendraient davantage aux stratégies visant la réduction de la sensibilité du sol à la dégradation physique. Les systèmes de culture ou de mise en valeur du sol faisant appel aux deux types de matière végétale contribueraient aux deux services écosystémiques.

Date de modification :