Prediction of urinary and fecal nitrogen excretion by beef cattle.

Dong, R.L., Zhao, G.Y., Chai, L.L., et Beauchemin, K.A. (2014). « Prediction of urinary and fecal nitrogen excretion by beef cattle. », Journal of Animal Science, 92(10), p. 4669-4681. doi : 10.2527/jas.2014-8000  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons eu recours à une série de données résumant 49 études publiées (189 traitements chez 869 animaux) pour faire une analyse de prédiction de l’excrétion urinaire et fécale d’azote chez des bovins de boucherie. La série de données comprenait les variables suivantes : poids corporel (kg), matière sèche (MS) consommée (kg/jour), teneur en protéines brutes alimentaires (% de la MS), consommation d’azote (g/jour), digestibilité apparente de l’azote dans l’ensemble du tube digestif (%), et excrétion urinaire et fécale d’azote (g/jour). L’analyse de corrélation a permis d’examiner les relations entre les variables animales et alimentaires, et l’excrétion d’azote. Nous avons utilisé une analyse de régression appliquée à un modèle mixte pour élaborer des équations permettant de prédire l’excrétion d’azote dans l’urine et les matières fécales, ainsi que la proportion d’azote urinaire dans l’excrétion totale d’azote en fonction de différentes variables animales et alimentaires. Parmi ces variables utilisées seules, la consommation d’azote a été le meilleur paramètre pour prédire l’excrétion d’azote dans l’urine et les matières fécales, tandis que la digestibilité apparente de l’azote dans l’ensemble du tube digestif a été le meilleur paramètre pour prédire la proportion d’azote urinaire dans l’excrétion totale d’azote. Les faibles erreurs de prédiction et l’évaluation des équations par la validation croisée indiquent que les équations de prédiction sont exactes et robustes. L’excrétion urinaire et fécale d’azote peut être déterminée avec exactitude et précision au moyen de la consommation d’azote, tandis que la digestibilité apparente de l’azote dans l’ensemble du tube digestif permet de prédire la proportion d’azote urinaire dans l’azote total excrété.

Date de modification :