Spatial and temporal synthesis of Mamestra configurata peritrophic matrix through a larval stadium.

Toprak, U., Hegedus, D.D., Baldwin, D., Coutu, C., et Erlandson, M.A. (2014). « Spatial and temporal synthesis of Mamestra configurata peritrophic matrix through a larval stadium. », Insect Biochemistry and Molecular Biology, 54, p. 89-97. doi : 10.1016/j.ibmb.2014.09.002  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les auteurs ont étudié la structure et la synthèse de la matrice péritrophique (MP) chez la légionnaire bertha (Mamestra configurata) à divers moments de son développement larvaire. Des analyses par microscopie en champ clair et microscopie confocale en fluorescence ont mis en évidence des différences importantes dans la structure de la MP entre les chenilles qui s’alimentaient et celles qui étaient en train de muer. Chez les chenilles qui s’alimentaient, la MP était plus mince et était composée d’environ 5 à 10 couches. En comparaison, chez les chenilles en mi-mue, la MP chitineuse était constituée de nombreuses couches épaisses qui occupaient presque entièrement la lumière du mésentéron. La synthèse de la MP débute dans la portion antérieure du mésentéron, comme le révèle l’expression des gènes codant la synthèse de la chitine synthase-2 (CHS-2), qui coïncide avec l’incorporation des principales protéines structurales de la MP (McIIM1, McIIM2 et McPM1). Ce processus est suivi par le renforcement avec d’autres protéines de la MP (McIIM3 et McIIM4) durant sa progression vers la portion postérieure du mésentéron. La chitine déacétylase (McCDA1) a été décelée uniquement dans la portion antérieure de la MP. Collectivement, ces résultats indiquent que les propriétés structurales de la MP diffèrent le long du mésentéron. Les gènes codant la synthèse des enzymes chitinolytiques (McCHI et McNAG) ont été exprimés, et l’activité de l’exochitinase était présente une fois que la MP s’était dégradée (pré-mue) et que la nouvelle MP commençait à se former (mi-mue). Ces résultats indiquent que ces enzymes participent au remplacement et/ou à l’entretien de la MP, selon le stade de développement de l’insecte.

Date de modification :