Apparent total tract digestibility of dietary calcium and phosphorus and their efficiency in bone mineral retention are affected by body mineral status in growing pigs.

Létourneau-Montminy, M.-P., Lovatto, P.A., et Pomar, C. (2014). « Apparent total tract digestibility of dietary calcium and phosphorus and their efficiency in bone mineral retention are affected by body mineral status in growing pigs. », Journal of Animal Science, 92(9), p. 3914-3924. doi : 10.2527/jas.2013-7320  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Pour la durabilité de la production, il est essentiel d’améliorer l’utilisation du phosphore (P) alimentaire sans modifier la performance des porcs. Nous avons utilisé un programme d’alimentation comprenant trois phases de 28 jours (20 à 40 kg; 40 à 70 kg et 70 à 100 kg) pour nourrir 72 porcs dont le poids initial était de 20 kg. Nous avons examiné la capacité des porcs à modifier leur utilisation digestive et métabolique du P lorsqu’ils recevaient une ration témoin (TÉM) ou une ration à faible teneur en P (FAI) comportant 40 % moins de P digestible et un rapport Ca:P digestible constant. Dans le cadre de cette étude, nous avons utilisé différentes séquences de restriction et de rétablissement des quantités de P et de Ca alimentaires (c’est-à-dire carence [FAI] et rétablissement [TÉM], notamment TÉM-TÉM-TÉM; TÉM-TÉM-FAI; TÉM-FAI-FAI; FAI-TÉM-TÉM; FAI-FAI-TÉM et FAI-FAI-FAI. Nous avons mesuré le contenu minéral osseux (CMO) dans la région lombaire (L2–L4) par absorptiométrie biphotonique à rayons X (DXA) au début et à la fin de chaque phase d’alimentation. Tous les excréments ont été recueillis au cours des phases 2 et 3. À la fin de la phase 1, le CMO était plus faible chez les porcs qui avaient reçu la ration FAI que chez ceux qui avaient reçu la ration TÉM (29 %; p < 0,001). Durant la phase 2, le gain en CMO était plus important chez les porcs qui avaient reçu les rations FAI-TÉM que chez ceux qui avaient reçu les rations TÉM-TÉM (16 %; p < 0,001). Durant la phase 3, les porcs qui avaient reçu la séquence FAI-FAI-TÉM ont absorbé 26 % plus de more Ca (p < 0,001) et retenu 56 % plus de CMO (p < 0,001) que ceux qui avaient reçu la séquence TÉM-TÉM-TÉM. Les adaptations digestives et métaboliques ont permis aux porcs ayant reçu les séquences FAI-FAI-TÉM et FAI-TÉM-TÉM d’atteindre un CMO semblable à celui des animaux qui avaient reçu la séquence TÉM-TÉM-TÉM. Ces adaptations métaboliques sont prometteuses, mais l’application pratique de ces résultats nécessite une meilleure compréhension des mécanismes sous-jacents pour faire la mise au point finale du degré de carence, de l’âge des porcs et de la durée des périodes de carence et de rétablissement en P et en Ca.

Date de modification :