High-grain diets suppress ruminal tissue abundance of angiopoietin-like protein 4 in cattle.

Li, S., Yuan, K., Mamedova, L.K., Penner, G.B., Oba, M., Beauchemin, K.A., et Bradford, B.J. (2014). « High-grain diets suppress ruminal tissue abundance of angiopoietin-like protein 4 in cattle. », Journal of Animal Science, 92(9), p. 4077-4085. doi : 10.2527/jas.2013-7316  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Comme la protéine 4 analogue à l’angiopoïétine (ANGPTL4) est exprimée dans l’épithélium du rumen des bovins, il se pourrait que des composantes alimentaires ou des microorganismes commensaux influent sur la production gastro-intestinale de cette protéine par l’intermédiaire d’interactions à la surface de la muqueuse. Nous avons procédé à trois expériences pour évaluer l’effet de la quantité de concentrés et celle de la perfusion d’acides gras volatils (AGV) sur l’abondance de l’ANGPTL4 dans le tissu ruminal. Dans l’expérience 1, nous avons réparti 12 vaches Holstein non lactantes en deux groupes de traitement : ration à 8 % ou à 64 % de concentrés; les rations ont été données 28 jours avant l’euthanasie des animaux et le prélèvement du tissu ruminal. L’abondance de la protéine ANGPTL4 dans le tissu ruminal et dans le plasma n’a pas varié en fonction du traitement alimentaire. Dans l’expérience 2, nous avons réparti 8 génisses de race continentale croisée en deux groupes de traitement alimentaire : ration à 45 % ou à 90 % de concentrés; les rations ont été données 75 jours avant l’euthanasie des animaux et le prélèvement du tissu ruminal. Par rapport à la ration à 45 % de concentrés, celle à 90 % de concentrés a entraîné une diminution (p < 0,01) de l’abondance de la protéine ANGPTL4 dans le tissu ruminal. Dans l’expérience 3, nous avons réparti 6 vaches Holstein en lactation munies d’une canule ruminale suivant un carré latin répété 3 × 3 Latin et leur avons donné une ration standard de lactation. Pendant deux jours, les vaches ont reçu une perfusion de 5 mol/jour d’acétate de sodium, de propionate de sodium ou de butyrate de sodium. Les perfusions d’AGV n’ont pas influé (p > 0,10) sur l’ARNm ni sur l’abondance de la protéine ANGPTL4 dans les papilles ruminales. Il y avait toutefois une corrélation négative (p = 0,01) entre l’abondance de la protéine ANGPTL4 dans les papilles ruminales et les concentrations d’AGV dans le rumen. En réponse aux quantités très élevées de concentrés, l’abondance de la protéine ANGPTL4 dans le tissu ruminal a diminué, et il y avait une corrélation inverse de celle-ci avec les concentrations d’AGV totaux dans le rumen.

Date de modification :