Timothy response to increasing rates of selenium fertilizer in eastern Canada.

Tremblay, G.F., Bélanger, G., Lajeunesse, J., Chouinard, P.Y., et Charbonneau, É. (2015). « Timothy response to increasing rates of selenium fertilizer in eastern Canada. », Agronomy Journal, 107(1), p. 211-220. doi : 10.2134/agronj14.0397  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le sélénium est un oligo-élément essentiel que l’on administre aux ruminants par injection ou par voie orale ou que l’on applique en tant qu’additif aux engrais pour accroître les concentrations de Se dans les récoltes provenant de zones dont les sols sont pauvres en cet élément. Nous avons déterminé la réaction de la concentration de Se dans la phléole des prés (Phleum pratense L.) avec des doses croissantes (0, 5, 10, 15, 20 et 25 g de Se ha 1) d’un engrais sélénié à libération lente (Selcote Ultra) appliqué au printemps 2010 à trois sites au Québec (Canada) et examiné s’il était possible de prévoir les concentrations de Se des fourrages par spectroscopie de réflectance dans le proche infrarouge (NIRS). La réaction de la concentration de Se dans la phléole des prés (y, mg kg1 de matières sèches, MS) à l'augmentation des concentrations de Se (x) était comparable pour les trois sites; en moyenne pour les trois sites, la concentration a augmenté de façon linéaire avec l'accroissement des doses de Se à la première récolte (y = 0.012 + 0.0292x; R2 = 0,98) et à la deuxième (y = 0,052 + 0,0091x; R2 = 0,96) dans l'année où du Se est appliqué au printemps et à la première récolte de l'année suivante (y = 0,012 + 0,0117x; R2 = 0,97). L’apport de sélénium n’a pas eu d’incidence sur le rendement en MS de la phléole des prés, sur sa concentration en fibres ou sur sa digestibilité. La concentration en Se de la phléole des prés n’a pu être prévue avec succès par NIRS. L’application au printemps de 10 g de Se ha 1 sous la forme d’un engrais à libération lente et son effet résiduel permet de récolter un fourrage de phléole des prés ayant une concentration de Se suffisante (>0,1 mg kg 1 MS) pour prévenir les maladies causées par une carence en cet élément chez les animaux d’élevage et permettre la formulation d’aliments contenant les concentrations optimales de Se.

Date de modification :