Lactational performance, nutrient digestibility and fermentation characteristics of Holstein dairy cows in response to feeding wheat factory sewage.

Khorvash, M., Kargar, S., Ghorbani, G.R., Ghaempour, A., Boroumand-Jazi, M., et Yang, W.-Z. (2014). « Lactational performance, nutrient digestibility and fermentation characteristics of Holstein dairy cows in response to feeding wheat factory sewage. », Journal of Applied Animal Research, 42(4), p. 465-473. doi : 10.1080/09712119.2014.883316  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Cette étude visait à déterminer si les résidus de la transformation du blé (RTB) pouvaient remplacer partiellement le grain d’orge dans le régime des vaches laitières sans qu’il n’y ait d’effets défavorables sur la consommation de matière sèche, la fermentation ruminale, la digestibilité ou la production de lait. Nous avons utilisé huit vaches laitières Holstein multipares (60 ± 3 jours de lactation) dans une expérience réalisée suivant un carré latin répété 4 × 4 (quatre périodes de 21 jours). Les quatre rations (traitements) différaient selon la quantité de RTB donnée en remplacement du grain d’orge : 0 % (RTB0), 4 % (RTB4), 6 % (RTB6) ou 8 % de la matière sèche (MS; RTB8). La teneur en MS des rations a diminué, passant de 65 %, 59 % et 57 % à 54 %, par l’augmentation de la quantité de RTB, dans lesquels la teneur en eau était plus élevée (80 %). La consommation de matière sèche a changé de manière quadratique et a eu tendance (p = 0,08) à être plus élevée avec la ration RTB4 (23,1 kg/jour) qu’avec les trois autres rations avec lesquelles elle était similaire (21,5 kg/jour). Le pH du liquide ruminal a augmenté (p = 0,01) de façon linéaire avec la teneur en RTB de la ration. Le remplacement du grain d’orge par des quantités croissantes de RTB n’a pas influé sur les concentrations d’acides gras volatils totaux (100–103 mM), d’acétate (65–67 mM), de propionate (24–25 mM) ni sur le rapport acétate:propionate (2,68:2,89) dans le liquide ruminal. La digestibilité apparente des éléments suivants dans l’ensemble du tube digestif n’a pas varié selon le traitement : MS (67 %), protéines brutes (68 %), fibres insolubles dans les détergents neutres (54 %). La production de lait (en moyenne 40 kg/jour) et sa composition n’ont pas varié non plus selon le traitement alimentaire. Ces résultats montrent que l’inclusion de RTB à des taux de 0, 4, 6 et 8 % en remplacement du grain d’orge dans la ration de la vache laitière diminue la teneur en MS des rations, sans avoir d’effet défavorable sur la consommation de MS, la fermentation ruminale, la digestibilité des substances ou la production du lait. En conclusion, les RTB pourraient servir à remplacer, en partie, le grain d’orge dans la ration des vaches laitières en lactation et pourraient aussi être considérés comme source d’énergie alternative économique lorsque leur prix est compétitif.

Date de modification :