Diversity of Penicillium section Citrina within the fynbos biome of South Africa, including a new species from a Protea repens infructescence.

Visagie, C.M., Seifert, K.A., Houbraken, J.A.M.P., Samson, R.A., et Jacobs, K. (2014). « Diversity of Penicillium section Citrina within the fynbos biome of South Africa, including a new species from a Protea repens infructescence. », Mycologia, 106(3), p. 537-552. doi : 10.3852/13-256  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans le cadre d’un relevé portant sur le biome du fynbos, dans la province du Cap-Occidental, en Afrique du Sud, nous avons isolé 61 espèces de Penicillium, dont 9 appartenaient à la section Citrina. Une étude de la morphologie et des phylogénies multigéniques nous a permis d’établir que les espèces de la section Citrina comprenaient le P. cairnsense, le P. citrinum, le P. pancosmium, le P. pasqualense, le P. sanguifluum, le P. sizovae, le P. sumatrense et le P. ubiquetum. La neuvième espèce présentait cependant des caractères phénotypiques et des séquences d’ADN particulières, et nous la décrivons ici sous le nom P. sucrivorum. Les phylogénies multigéniques situaient systématiquement la nouvelle espèce dans le même clade que le P. aurantiacobrunneum, le P. cairnsense, le P. miczynksii, le P. neomiczynskii et le P. quebecense. Cependant, les séquences de l’ITS et des gènes codant la β-tubuline et la calmoduline sont tout à fait particulières chez le P. sucrivorum, qui se distingue en outre des espèces apparentées par son taux de croissance sur divers milieux de culture, sa capacité de croître à 30 °C, sa réaction d’Ehrlich positive et sa non-production de sclérotes sur tous les milieux de culture étudiés.

Date de modification :