Potato Early Dying and Yield Responses to Compost, Green Manures, Seed Meal and Chemical Treatments.

Molina, O.I., Tenuta, M., El Hadram, A., Buckley, K.E., Cavers, C., et Daayf, F. (2014). « Potato Early Dying and Yield Responses to Compost, Green Manures, Seed Meal and Chemical Treatments. », American Journal of Potato Research, 91(4), p. 414-428. doi : 10.1007/s12230-014-9365-0  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le Verticillium dahliae Kleb. est un champignon pathogène qui vit dans le sol et s’attaque à de nombreuses plantes cultivées. Il est le principal agent causant la mort précoce des plantes chez la pomme de terre. Au Manitoba, les champs de pommes de terre du cultivar Russet Burbank sont infestés par des isolats hautement pathogènes du V. dahliae, et la gravité de la maladie peut atteindre 90 %. La présente étude visait à évaluer l’effet de traitements au compost, aux engrais verts et au tourteau sur la densité de propagules du V. dahliae dans le sol et le rendement en pommes de terre ainsi qu’à comparer l’efficacité de ces traitements à celle du fumigant Vapam. Dans le cadre d’une étude au champ de 3 ans commencée en 2006, nous avons mis à l’essai des engrais verts (moutarde d’Inde, moutarde blanche, astragale du Canada, sorgho hybride, seigle, luzerne, mélange avoine/pois), des amendements organiques (fumier de bovins composté et tourteau de moutarde) et le Vapam ainsi que des séquences de cultures qui contribuent à la suppression des champignons du genre Verticillium ou à l’amélioration du rendement en pommes de terre. Nous avons utilisé le taux de survie des microsclérotes dans le sol comme mesure de l’efficacité des traitements. Comparativement au traitement témoin, les traitements au compost et au tourteau ont respectivement permis une diminution de 30 % et de 40 % de la fréquence du V. dahliae, mais le traitement au tourteau est le seul a avoir entraîné une diminution de la densité de propagules. Dans l’ensemble, les traitements aux engrais verts de plus de 1 ou 2 ans n’étaient pas efficaces pour réduire la densité de propagules ou améliorer le rendement en pommes de terre. Le Vapam offrait une efficacité partielle pour la réduction de la densité de propagules, mais seulement au début de la saison de culture, et ce traitement n’a pas entraîné une diminution de la fréquence de la maladie supérieure à celle obtenue avec le traitement témoin. Le compost et le tourteau constituent des traitements de remplacement prometteurs contre le V. dahliae. Le compost est le seul traitement à avoir permis une diminution de la fréquence de la maladie en plus d’accroître le rendement en pommes de terre grâce à une amélioration de la disponibilité des nutriments (phosphore et sulfates) dans le sol.

Date de modification :