Measurements of emission factors from a naturally ventilated commercial barn for dairy cows in a cold climate.

Ngwabie, N.M., VanderZaag, A.C., Jayasundara, S., et Wagner-Riddle, C. (2014). « Measurements of emission factors from a naturally ventilated commercial barn for dairy cows in a cold climate. », Biosystems Engineering, 127, p. 103-114. doi : 10.1016/j.biosystemseng.2014.08.016  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les taux d’émission de CH4, de N2O et de NH3 ont été mesurés dans une étable commerciale de stabulation libre logeant 141 vaches laitières en lactation, ainsi que 75 vaches taries et génisses de remplacement. Les données sur l’activité des animaux, obtenues à l’aide du système de gestion des troupeaux laitiers ALPRO™ et utilisées avec la méthode du bilan de CO2, ont servi à calculer le taux de renouvellement de l’air. Les émissions de méthane ont aussi été modélisées à l'aide de la méthode de prévision de niveau 2 du GIEC. Des variations d'activité animale semblables à celles des profils établis indiquaient que le système de surveillance de l’activité fournissait des mesures haute résolution, puisque toutes les vaches étaient prises en compte. Des variations diurnes ont été observées dans les émissions, avec comme valeurs moyennes 12,2 à 13,9 g de CH4 UGB−1 h−1, 0,43 à 0,64 g de NH3 UGB−1 h−1 et 29,4 à 41,3 mg de N2O UGB−1 h−1. Les émissions entériques modélisées de CH4 étaient de 312 g de CH4 tête−1 j−1 (10,58 g de CH4 UGB−1 h−1). Nous avons estimé que le fumier à l’intérieur émettait 73 g de CH4 tête−1 j−1 (2,5 g de CH4 UGB−1 h−1), la fermentation entérique représentant 81 % des émissions totales de CH4 dans l’étable. Les vaches en lactation ont émis environ 363 g de CH4 tête−1 j−1 (11,42 g de CH4 UGB−1 h−1), tandis que les vaches non lactantes ont émis 241 g de CH4 tête−1 j−1 (9,67 g de CH4 UGB−1 h−1).

Date de modification :