Surrogate organisms for pathogenic O157: H7 and non-O157 Escherichia coli strains for apple juice treatments by UV-C light at three monochromatic wavelengths.

Orlowska, M., Koutchma, T., Kostrzynska, M., et Tang, J. (2014). « Surrogate organisms for pathogenic O157: H7 and non-O157 Escherichia coli strains for apple juice treatments by UV-C light at three monochromatic wavelengths. », Food Control, 47, p. 647-655. doi : 10.1016/j.foodcont.2014.08.004  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons testé sept souches d’Escherichia coli non pathogènes (ATCC 25253, ATCC 25922, ATCC 11775, ATCC 8739, ATCC 11229, NAR et O157 Dm3Na) comme substituts éventuels des souches pathogènes STEC O157:H7 et non‑O157 (O111:NM, O26:H11, O145:NM et O103:H2) dans du jus de pomme traité aux rayons UV‑C. Les études de survie dans le jus de pomme (pH : 3,5) ont révélé que toutes les souches pathogènes non‑O157 présentent une résistance à l’acidité comparable à celle des souches O157:H7. Par la suite, nous avons exposé les bactéries tolérantes à l’acidité, c’est‑à‑dire toutes les souches STEC ainsi que les souches ATCC 11229, ATCC 11775, ATCC 8739 et O157 Dm3Na, à trois sources de rayons UV‑C émettant de la lumière à une longueur d’onde de 222 nm, 254 nm et 282 nm. Les études d’inactivation des neuf souches les plus résistantes aux rayons UV ont montré que la souche ATCC 11229 peut être recommandée comme substitut éventuel pour les traitements aux rayons UV des souches STEC non‑O157 à 222 nm. Dans le cas des rayons UV‑C à 254 nm et à 282 nm, la souche E. coli ATCC 8739 a satisfait aux critères d’organisme substitut pour les souches STEC O157:H7 et non‑O157. Dans notre manuscrit, nous présentons la procédure systématique de sélection et de vérification des organismes substituts éventuels pouvant être recommandés pour valider le traitement aux rayons UV des jus et boissons à degré d’acidité élevé.

Date de modification :