Effect of diet on microRNA expression in ovine subcutaneous and visceral adipose tissues.

Meale, S.J., Romao, J.M., He, M.L., Chaves, A.V., McAllister, T.A., et Guan, L.L. (2014). « Effect of diet on microRNA expression in ovine subcutaneous and visceral adipose tissues. », Journal of Animal Science, 92(8), p. 3328-3337. doi : 10.2527/jas.2014-7710  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

On en connaît très peu sur les mécanismes moléculaires intervenant dans l’adipogenèse chez les ovins. On attribue un des mécanismes de régulation aux micros ARN (miRNA). Dans cette étude, nous avons comparé l’expression des miRNA associés à l’adipogenèse ovine dans différents dépôts adipeux et nous avons vérifié si la composition en acides gras de l’alimentation influait sur leur expression. Nous avons aussi examiné le rôle des miRNA dans la régulation des gènes liés à l’adipogenèse. Nous avons prélevé des échantillons de tissus adipeux sous-cutané et viscéral chez 12 agneaux Arcott Canadien envoyés à l’abattoir. Ces agneaux avaient reçu une ration de finition à base d’orge dans laquelle le tourteau d’algue (DHA-Gold; Schizochytrium spp.) remplaçait l’huile de lin et les grains d’orge à 0 ou 3 % de la MS (n = 6). Nous avons fait l’analyse par qPCR en temps réel de l’ARN total de chacun des tissus afin de mesurer l’expression de 15 miRNA déterminés, dont 11 avaient été identifiés dans des tissus adipeux bovins, et 4 étaient conservés chez les bovins et les ovins. Nous avons constaté que les miARN étaient exprimés de manière différentielle dans chaque dépôt adipeux : miR-142-5p et miR-376d dans le tissu adipeux viscéral, et miR-142-5p, miR-92a et miR-378 dans le tissu adipeux sous-cutané. Ils étaient aussi exprimés de manière différentielle (p ≤ 0,05) dans chaque dépôt adipeux selon la ration : miR-101, miR-106, miR-136, miR-16b, miR-196a-1, miR-2368*, miR-2454, miR-296, miR-376d, miR-378, et miR-92a, avec la ration témoin et le DHA-G, et miR-478 avec la ration témoin seulement (p ≤ 0,05). Six miRNA ont fait l’objet d’une analyse fonctionnelle, et 3 gènes d’intérêt (ACSL1, PPARα et C/EBPα) ont été validés par qRT-PCR. Tant la ration que le type de tissu adipeux ont influé sur les niveaux d’expression des 3 gènes (p < 0,05). Nous avons observé une corrélation négative entre les microARN miR-101, miR-106 et miR-136 et leurs cibles géniques respectives prévues C/EBPα, PPARα et ACSL1 dans le tissu adipeux sous-cutané des agneaux qui avaient reçu le DHA-G. Mais il n’y avait pas de corrélation entre les microARN miR-142-5p et miR-101 et les gènes ACSL1 ou C/EBPα. La variabilité des profils d’expression des miRNA dans les dépôts adipeux reflète la spécificité de la régulation de l’adipogenèse. Même si les miRNA étudiés semblent conservés chez les espèces ruminantes, nos résultats montrent qu’il existe des mécanismes de régulation propres aux ovins, et que le régime alimentaire peut influer sur ceux-ci.

Date de modification :