Reliability of molecular breeding values for Warner-Bratzler shear force and carcass traits of beef cattle - An independent validation study.

Akanno, E.C., Plastow, G., Woodward, B.W., Bauck, S., Okut, H., Wu, X.- L., Sun, C., Aalhus, J.L., Moore, S.S., Miller, S.P., Wang, Z., et Basarab, J.A. (2014). « Reliability of molecular breeding values for Warner-Bratzler shear force and carcass traits of beef cattle - An independent validation study. », Journal of Animal Science, 92(7), p. 2896-2904. doi : 10.2527/jas.2013-7374  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

On s’intéresse de plus en plus à l’amélioration génétique de la carcasse des bovins de boucherie et des caractéristiques liées à la tendreté de la viande par la sélection génomique et l’utilisation de programmes de gestion assistée par marqueurs. Le succès de ce type de programme d’amélioration dépend, d’une part, de la présence d’un déséquilibre de liaison entre les marqueurs utilisés et le QTL voulu et, d’autre part, du lien entre la population de référence, la population de validation et la population cible. Les analyses de validation faites sur une population indépendante différente de la population de référence permettent de déterminer la fiabilité des valeurs moléculaires d’élevage (VME) estimées avec des SNP pour une population cible. Notre étude visait à tester les VME estimées pour les caractères liés à la carcasse des bovins de boucherie et à la tendreté de leur viande dans une population de validation canadienne essentiellement indépendante de la population de référence des États-Unis. Les données de référence comprenaient les génotypes et les phénotypes de plus de 2900 bovins de boucherie de différentes races, tandis que la population de validation comprenait 802 génisses et bouvillons d’engraissement de races croisées. Pour les analyses de validation, nous avons utilisé un modèle animal à deux variables ajusté pour le phénotype réel et la VME. La fiabilité des VME a été définie comme le carré de la corrélation génétique (R2g) représentant la proportion de la variance génétique additive expliquée par les marqueurs SNP. Nous avons examiné plusieurs scénarios comportant différentes séries de marqueurs de départ (384, 3K, 7K et 50K) ainsi que différents ensembles de SNP choisis pour calculer les VME (50, 100, 200, 375, 400, 600 et 800). Les résultats de la validation montrent que les VME les plus fiables (R2g) des différents scénarios étudiés étaient les suivantes : 0,34 pour le poids vif de la carcasse; 0,36 pour l’épaisseur du gras dorsal; 0,28 pour la région du faux-filet; 0,30 pour le degré de persillage; 0,25 pour le rendement boucher et 0,38 pour la force de cisaillement de Warner-Bratzler. Les résultats montrent également que pour exploiter au maximum les avantages de la sélection génomique, on peut utiliser de plus petits ensembles de SNP pour l’amélioration génétique des caractères liés à la carcasse et à la tendreté de la viande.

Date de modification :