Blueberry polyphenols prevent cardiomyocyte death by preventing calpain activation and oxidative stress.

Louis, X.L., Thandapilly, S.J., Kalt, W., Vinqvist-Tymchuk, M.R., Aloud, B.M., Raj, P., Yu, L., Le, H., et Netticadan, T. (2014). « Blueberry polyphenols prevent cardiomyocyte death by preventing calpain activation and oxidative stress. », Food & Function, 5(8), p. 1785-1794. doi : 10.1039/c3fo60588d  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans la présente étude, nous voulions examiner l’efficacité d’un extrait aqueux de bleuet sauvage et de cinq fractions polyphénoliques de bleuet sauvage dans un modèle in vitro de maladie cardiaque. Nous avons prétraité des cardiomyocytes de rats adultes avec l’extrait et les fractions, puis nous les avons exposés à la norépinéphrine (NE). L’hypertrophie des cardiomyocytes, la mort cellulaire, le stress oxydatif, l’apoptose et la fonction contractile des cardiomyocytes, ainsi que les activités calpaïne, superoxyde dismutase (SOD) et catalase (CAT) ont été mesurés chez des cardiomyocytes traités ou non avec de la NE et avec la fraction de bleuet (FB). Quatre fractions de bleuet sur cinq ont prévenu la mort cellulaire et l’hypertrophie des cardiomyocytes provoquées par la NE. La fraction phénolique totale a été utilisée pour toutes les analyses additionnelles. L’augmentation provoquée par la NE du stress oxydatif, de la condensation nucléaire et de l’activité calpaïne ainsi que la baisse des activités SOD et CAT ont été prévenues par le prétraitement à la FB. La fonction contractile diminuée a aussi été significativement améliorée avec le prétraitement à la FB. Les polyphénols du bleuet préviennent l’hypertrophie des cardiomyocytes adultes et la mort cellulaire provoquées par la NE. Les effets protecteurs de la FB pourraient être attribuables en partie à une réduction de l’activité calpaïne et du stress oxydatif.

Date de modification :