L’application prolongée d’engrais S accroît la séquestration du carbone dans un sol carencé en soufre.

Giweta, M., Dyck, M.F., Malhi, S.S., Puurveen, D., et Robertson, J.A. (2014). « L’application prolongée d’engrais S accroît la séquestration du carbone dans un sol carencé en soufre. », Canadian Journal of Soil Science, 94(3), p. 295-301. doi : 10.4141/CJSS2013-022  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les auteurs ont analysé la variation de la concentration totale de carbone organique (COS) dans le cadre d’une expérience de fertilisation de longue haleine (1980–2008) sur un assolement blé-avoine-orge-foin-foin, aux parcelles Breton Classic de l’Université de l’Alberta. En 1980, 1990, 1998, 2003 et 2008, on a prélevé des échantillons dans le sol de parcelles amendées avec des engrais NPKS et NPK. L’objectif était de comparer l’effet relatif des engrais S sur les réserves de COS dans un sol carencé en S. L’application prolongée d’engrais S a entraîné une hausse graduelle de la concentration de carbone organique dans le sol durant les 28 années, quand la quantité de N, de P et de K est suffisante. La variation de la concentration de COS dans le temps différait significativement (P < 0,05) entre les deux traitements. L’application annuelle d’engrais NPK avec des engrais S débouche sur une plus grande accumulation de COS, à raison de 0,11 Mg de C par hectare et par année dans la couche de 0 à 15 cm de profondeur, comparativement à l’application d’engrais NPK uniquement. Ces résultats laissent croire que la fertilisation prolongée d’un sol carencé en S avec des engrais S concourt à séquestrer le C dans le sol.

Date de modification :