The α′ subunit of β-conglycinin and the A1-5 subunits of glycinin are not essential for many hypolipidemic actions of dietary soy proteins in rats.

Chen, Q., Wood, C., Gagnon, C., Cober, E.R., Frégeau-Reid, J.A., Gleddie, S.C., et Xiao, C.W. (2014). « The α′ subunit of β-conglycinin and the A1-5 subunits of glycinin are not essential for many hypolipidemic actions of dietary soy proteins in rats. », European Journal of Nutrition, 53(5), p. 1195-1207. doi : 10.1007/s00394-013-0620-9  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

But Dans cette étude, nous avons examiné les effets des isoflavones et de protéines de soja alimentaires dépourvues de certaines sous-unités protéiques de stockage sur le gras abdominal, les lipides sanguins, les hormones thyroïdiennes et l’activité enzymatique chez le rat. Méthode Nous avons utilisé des rats Sprague–Dawley sevrés (8 mâles et 8 femelles/groupe) à qui nous avons donné, pendant 8 semaines, une ration contenant soit 20 % de caséine avec ou sans supplément d’isoflavones, soit de l’isolat de protéines de soja lavé à l’alcool ou des concentrés de protéines de soja provenant de 6 lignées de soja. Résultats Quelle que soit leur composition en sous-unités de stockage, les rations contenant des concentrés de protéines de soja ont entraîné une diminution significative du poids relatif du foie ainsi que du cholestérol total, du cholestérol libre et du cholestérol LDL dans le sang chez les rats des deux sexes (p < 0,05). Ces rations ont également donné lieu à une diminution des acides gras libres du sérum et du gras abdominal chez les femelles (p < 0,05) comparativement aux rations à base de caséine, avec ou sans isoflavones. Comparativement aux rations à base de caséine, les concentrés de protéines de soja alimentaires ont entraîné une augmentation significative (p < 0,05) de la quantité de triiodothyronine (T3) libre dans le plasma chez les deux sexes, ainsi qu’une augmentation de la T3 totale chez les femelles. Comparativement aux rations à base de caséine (avec ou sans isoflavones), les concentrés de protéines de soja dans lesquelles la sous-unité α′ de la β-conglycinine et les sous-unités A1–3 ou A1–5 de la glycinine étaient absentes ont donné lieu à une augmentation (p < 0,05) de la T3 totale chez les mâles, de même qu’à une activité enzymatique réduite de la créatinine kinase et de la lactate déshydrogénase dans le plasma. Conclusions Les isoflavones du soja ont surtout eu des effets hypocholestérolémiants et ont augmenté la quantité de T3 libre dans le plasma, tandis que les protéines de soja ont diminué la quantité d’acides gras libres, le gras abdominal et le poids du foie et augmenté la quantité de T3 totale dans la plasma. Ni la sous-unité α′ de la β-conglycinine, ni les sous-unités A1–5 de la glycinine ne sont essentielles aux propriétés hypolipidémiques des protéines du soja.

Date de modification :