Discrimination des coupes sombres de boeuf au moyen de la spectroscopie visible et de réflectance dans le proche infrarouge.

Prieto, N., López-Campos, Ó., Zijlstra, R.T., Uttaro, B., et Aalhus, J.L. (2014). « Discrimination des coupes sombres de boeuf au moyen de la spectroscopie visible et de réflectance dans le proche infrarouge. », Canadian Journal of Animal Science, 94(3), p. 445-454. doi : 10.4141/CJAS-2014-024  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Cette étude examine le potentiel de la spectroscopie visible et de réflectance dans le proche infrarouge (Vis-NIRS – « visible and near infrared reflectance spectroscopy ») pour la discrimination entre les coupes sombres et la viande de bæuf normal. Cent-vingt demi-carcasses de bæuf ont été choisies dans un abattoir, par des trieurs d'expérience, selon leur catégorie de carcasse : 60 de catégorie A (normal) et 60 de catégorie B4 (coupes sombres). Approximativement 48 h post mortem, un steak de 2,5 cm d’épaisseur (à la ∼7/8e vertèbre thoracique) a été retiré, emballé sous vide et congelé à −25 °C jusqu’à la collecte des spectres. Quatre analyses Vis-NIRS ont été effectuées avec différents instruments et différentes présentations d’échantillons. L'analyse discriminante partielle des moindres carrés basée sur les spectres Vis-NIR a classé correctement 95 % des échantillons de viande de boeuf intacts et non oxygénés parmi les deux catégories (A et B4) de carcasses au moyen du spectromètre portatif LabSpec®4, et 88 et 93 % des échantillons de viande de boeuf intacts des carcasses de catégories A et B4, respectivement, après 20 minutes d'exposition à l'oxygène atmosphérique. Lorsque le monochromateur de comptoir NIRSystems 6500 a été utilisé, 90 % des échantillons intacts de viande de boeuf oxygénée ont été correctement assignés aux catégories A et B4, ainsi que 90 et 91 %, respectivement, des échantillons oxygénés homogénéisés. Il faut des études supplémentaires pour développer les modèles Vis-NIRS robustes qui peuvent être intégrés directement aux abattoirs, où l’équipement portatif utilisé directement sur la carcasse peut aider, de façon objective, à la ségrégation des carcasses à coupes sombres.

Date de modification :