The use of flow cytometry to accurately ascertain total and viable counts of Lactobacillus rhamnosus in chocolate.

Raymond, Y. et Champagne, C.P. (2015). « The use of flow cytometry to accurately ascertain total and viable counts of Lactobacillus rhamnosus in chocolate. », Food Microbiology, 46, p. 176-183. doi : 10.1016/j.fm.2014.07.002  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Avec la présente étude, nous avions pour objectifs de déterminer la précision et l’exactitude des méthodes de cytométrie de flux (CF) dans l’évaluation des populations de bactéries probiotiques (Lactobacillus rhamnosus R0011) offertes sous deux formes commerciales en poudre et d’évaluer les difficultés associées à la numération de ces bactéries dans une matrice de chocolat. Le nombre total de cellules (CF{SUB}T{/SUB}) et le nombre de cellules viables (CF{SUB}V{/SUB}) déterminés par CF dans des cultures liquides ou séchées ont été presque deux fois plus précis (reproductibles) que ceux obtenus avec les méthodes classiques de numération microscopique directe (NMD) ou du nombre d’unités formatrices de colonies (UFC). Avec la CF, il a été possible d’évaluer les faibles concentrations de cellules mortes (CF{SUB}M{/SUB}) dans les cultures fraîches, ce qui est impossible avec les méthodes classiques UFC et NMD. Aucune interférence des solides du chocolat n’a été observée sur la numération des probiotiques effectuée par CF lorsque la quantité inoculée était supérieure à 107 bactéries par g. L’ajout de probiotiques dans le chocolat chauffé à 40 °C s’est traduit par une perte de 37 % des cellules viables. Le mélange de poudre de probiotiques avec le chocolat n’était pas uniforme, ce qui a suscité des préoccupations quant à la précision des nombres de cellules viables. Les données CF{SUB}T{/SUB} peuvent servir à la détermination de l’inoculum adéquat d’un échantillon, et les nombres de cellules viables (CF{SUB}V{/SUB} ou UFC) pourraient ensuite être mieux interprétés.

Date de modification :