Synergie de l'efficacité des applications de pyroxasulfone et de sulfentrazone au sol.

Tidemann, B.D., Hall, L.M., Johnson, E.N., Beckie, H.J., Sapsford, K.L., Willenborg, C.J., et Raatz, L.L. (2014). « Synergie de l'efficacité des applications de pyroxasulfone et de sulfentrazone au sol. », Canadian Journal of Plant Science, 94(7), p. 1245-1253. doi : 10.4141/CJPS-2014-124  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L'efficacité des herbicides appliqués au sol peut subir l'influence de facteurs édaphiques comme la concentration de matière organique, mais aussi celle de l'interaction des herbicides qui composent le mélange. En 2011 et 2012, les auteurs ont réalisé des essais sur le terrain à six sites-années, dans l'ouest du Canada. L'exercice avait pour but de vérifier l'interaction du pyroxasulfone avec le sulfentrazone, appliqués ensemble pour lutter contre le gaillet bâtard (Galium spurium L.) et la folle avoine (Avena fatua L.) dans les cultures de pois. La nature de cette interaction a été approfondie en serre pour les deux adventices ainsi que pour l'orge et le canola. Dans une expérience distincte, les chercheurs ont examiné comment la concentration de matière organique influe sur l'efficacité du pyroxasulfone et du sulfentrazone dans trois sols qui contenaient respectivement 2,8, 5,5 et 12,3% de matière organique. L'efficacité du pyroxasulfone et celle du sulfentrazone sont cumulatives au champ et en serre. Une concentration de matière organique plus élevée exige généralement une plus forte application d'herbicide pour parvenir à une efficacité similaire et cela, pour toutes les espèces testées. On peut combiner le pyroxasulfone et le sulfentrazone pour combattre la résistance aux herbicides et élargir l’éventail des mauvaises herbes que détruit chaque produit, bien que le taux d'application choisi puisse dépendre de la concentration de matière organique.

Date de modification :