Comparaison du triticale, du maïs et de l’orge comme pâturages de réserve et d’une méthode classique d’engraissement hivernal dans le centre de l’Alberta.

Baron, V.S., Doce, R.R., Basarab, J.A., et Dick, A.C. (2014). « Comparaison du triticale, du maïs et de l’orge comme pâturages de réserve et d’une méthode classique d’engraissement hivernal dans le centre de l’Alberta. », Canadian Journal of Plant Science, 94(7), p. 1125-1137. doi : 10.4141/CJPS2013-412  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les chercheurs ont procédé à une étude quinquennale qui comparait les pâturages de réserve de triticale (X Triticosecale Wittmack), de maïs (Zea mays L.) et d’orge (Hordeum vulgare L.) à une ration d’hivernage traditionnelle, servie en enclos à des vaches de boucherie en gestation. La comparaison se fondait sur le rendement en matière sèche, la capacité de charge, la valeur nutritive, la performance des vaches et le coût quotidien des aliments. Les vaches (690±70 kg de poids corporel) ont reçu un mélange comme ration témoin ou été placées dans des enclos de 2,5 ha où elles avaient accès aux pâturages de réserve. Le rendement du triticale dépasse de 15% celui du maïs, qui surpasse lui-même celui de l’orge de 32%. La capacité de charge du triticale (1 145 vaches-jour par hectare) ressemble à celle du maïs (1 004 vaches-jour par hectare), les deux étant supérieures (P<0,05) à celles de la ration témoin (516 vaches-jour par hectare) et de l’orge (554 vaches-jour par hectare). En moyenne, le triticale (83,7%) s’assimile mieux (P<0,05) que le maïs (74,7%) ou l’orge (71,7%). Le maïs se caractérise par la meilleure digestibilité in vitro (682 g par kg). Suivent le triticale (620 g par kg), l’orge (570 g par kg) et la ration témoin (571 g par kg). La note d’état corporel moyenne des vaches était plus élevée (P<0,05) pour le triticale que le maïs (3,0) et l’orge (2,9), mais plus basse que celle obtenue avec la ration témoin (3,1). On en conclut que les pâturages de réserve ne devraient pas nuire au rendement des vaches à la reproduction. Le coût quotidien moyen des aliments, calculé annuellement, se classait (P<0,05) comme suit: triticale (0,78 $ par vache-jour)<maïs (1,05 $ par vache-jour)<orge (1,24 $ par vache-jour)<ration témoin (1,98 $ par vache-jour).

Date de modification :