Griseofulvin-producing Xylaria endophytes of Pinus strobus and Vaccinium angustifolium: Evidence for a conifer-understory species endophyte ecology.

Richardson, S.N., Walker, A.K., Nsiama, T.K., McFarlane, J., Sumarah, M.W., Ibrahim, A., et Miller, J.D. (2014). « Griseofulvin-producing Xylaria endophytes of Pinus strobus and Vaccinium angustifolium: Evidence for a conifer-understory species endophyte ecology. », Fungal Ecology, 11, p. 107-113. doi : 10.1016/j.funeco.2014.05.004  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Trois décennies de recherches sur les endophytes des conifères de la région forestière acadienne ont permis d’acquérir de nombreuses connaissances sur l’écologie conifères-champignons et la production de métabolites secondaires. Nous avons récemment examiné les assemblages d’endophytes d’espèces végétales du sous-étage qui poussent fréquemment à proximité des pins. Nous signalons pour la première fois la production du puissant composé antifongique griséofulvine par un champignon endophyte extrait d’aiguilles de pin blanc (Pinus strobus) et de tiges de bleuet à feuilles étroites (Vaccinium angustifolium) provenant de la forêt acadienne du Nouveau­Brunswick et de la Nouvelle­Écosse, au Canada. Selon une analyse phylogénétique fondée sur le maximum de vraisemblance, ces souches d’endophytes appartiendraient à une espèce non décrite de Xylaria. Nos travaux mettent en lumière la complexité des cycles de vie endophyte-hôte et établissent l’existence d’un écotype pin-bleuet. En plus de la griséofulvine, nous avons extrait de l’acide piliformique de l’un des endophytes du pin. Ce composé avait déjà été détecté chez le genre Xylaria et des espèces apparentées, mais non chez des espèces de Penicillium produisant de la griséofulvine.

Date de modification :