The short-term transport and transformation of phosphorus species in a saturated soil following poultry manure amendment and leaching.

Giles, C.D., Cade-Menun, B.J., Liu, C.W., et Hill, J. (2014). « The short-term transport and transformation of phosphorus species in a saturated soil following poultry manure amendment and leaching. », Geoderma, 257-258, p. 134-141. doi : 10.1016/j.geoderma.2014.08.007  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’application de fumier pour la fertilisation aura une influence sur la composition des espèces du phosphore (P) dans le profil du sol et l’ampleur de la lixiviation du P dissous vers les eaux de surface. Nous avons évalué les modifications spatiales et temporelles de la composition en espèces du P d’un sol amendé avec du fumier de volaille à deux profondeurs du sol (0-5 et 10-15 cm) pendant 10 semaines de lixiviation. Le P lixivié était principalement composé de fractions dissoutes (P réactif dissous; P non réactif dissous) et a atteint un maximum au cours de la quatrième semaine de lixiviation, concourant avec des maxima du degré de saturation en P (DSP; 80 %) et de P hydroextractible (PHE, 9 mg kg- 1) dans le profil du sol. Au cours de la semaine 4, l’orthophosphate (orthoP) représentait une plus grande proportion du P total à la profondeur 0-5 cm (80 % ou 11 mg/kg P NaOH EDTA) qu’à la profondeur 10-15 cm (72 %, 571 mg/kg). À l’inverse, les classes de monoesters (17 %, 150 mg kg- 1) et de diesters de P (10 %, 60 mg kg- 1) n’étaient pas abondantes à la profondeur 10-15 cm. Au cours de la semaine 4, le spectre de RMN du 31P à la profondeur de sol 0-5 cm était le plus similaire à celui du fumier de volaille, ce qui a pu contribuer à la mobilité des espèces du P, y compris de l’ orthoP, de l’hexakisphosphate de myo-inositol (phytate ou myo-IHP) et des acides nucléiques. L’apparition de néo- et D-chiro-IHP, ainsi que les signaux des phospholipides pendant la période de lixiviation, indiquent la possibilité de contributions à court terme (< 10 semaines) du P organique à la production et à la lixiviation d’orthoP, spécifiquement dans des conditions de saturation en P. Le présent travail confirme les pratiques de meilleure gestion actuelles de prise en compte du DSP du sol avant une application de fumier afin de réduire au minimum la production excessive de P inorganique et la perte des espèces du P dissoutes dans les eaux réceptrices.

Date de modification :