Annual variation in serum antibody concentrations against gastrointestinal nematodes in beef calves from semi-arid rangelands of western Canada.

Colwell, D.D., Beck, M.A., Goater, C.P., et Abbas, R.Z. (2014). « Annual variation in serum antibody concentrations against gastrointestinal nematodes in beef calves from semi-arid rangelands of western Canada. », Veterinary Parasitology, 205(1-2), p. 169-174. doi : 10.1016/j.vetpar.2014.06.031  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons prélevé, trois années consécutives (2008-2010) au moment du sevrage, le sérum de veaux provenant d’un ranch de 17 000 ha du sud-est de l’Alberta, puis nous avons recherché les anticorps anti‑Ostertagia dans ces sérums au moyen de la trousse ELISA Ostertagia ostertagi‑Ab de SVANOVIR®. Nous avons aussi recherché, dans des échantillons de matières fécales prélevés au même moment, les œufs de nématodes à l’aide de la technique de flottation Wisconsin modifiée. Les rapports de densité optique (ODR) moyens pour tous les veaux étaient comparables en 2008 et en 2010, tandis que ceux de 2009 étaient significativement plus élevés. Nous avons constaté que les profils de distribution des fréquences cumulatives étaient similaires pour 2008 et 2010, alors que le profil de 2009 affichait un nombre accru de valeurs dans les catégories de groupe plus élevées. Ces données montrent que la transmission des nématodes au pâturage a été plus importante en 2009. Nous n’avons observé aucune différence significative dans les valeurs ODR entre les veaux, qu’ils présentent des résultats positifs ou négatifs à la recherche d’œufs, ni aucune corrélation significative entre les valeurs ODR individuelles et la quantité d’œufs dans les matières fécales. Les valeurs ODR significativement plus élevées en 2009 semblent contredire les hypothèses générales sur les exigences écologiques du développement des larves, car 2009 a été une année relativement sèche. Cependant, l’examen des données météorologiques montre 5 ou 6 épisodes de précipitations qui pourraient avoir donné lieu à une survie épisodique accrue des larves de nématodes.

Date de modification :