Potential mycotoxin contamination risks of apple products associated with fungal flora of apple core.

Soliman, S.S.M., Li, X.-Z., Shao, S., Behar, M., Svircev, A.M., Tsao, R., Tsao, R., et Zhou, T. (2015). « Potential mycotoxin contamination risks of apple products associated with fungal flora of apple core. », Food Control, 47, p. 585-591. doi : 10.1016/j.foodcont.2014.07.060  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Au cours de leur développement, les pommes peuvent être infectées par un champignon qui produit des mycotoxines, sans toutefois présenter de symptômes superficiels à maturité. Nous avons prélevé de façon aseptique des échantillons de pommes de cinq variétés (Ambrosia, Honey Crisp, Golden Delicious, Red Delicious et McIntosh) stérilisées en surface et nous les avons incubés à 25 °C. Nous avons analysé ces échantillons pour déterminer si du mycélium et des mycotoxines y étaient présents. Le pourcentage moyen d’échantillons contenant un champignon se situait entre 53,3 et 58,0 %. Nous avons identifié 25 espèces de champignons en séquençant les espaceurs internes transcrits (ITS) de l’ADNr 18S. La plupart appartenaient aux genres Alternaria, Penicillium, Aspergillus, Fusarium et Trichoderma. Nous avons inoculé des cultures de champignons pures dans une matrice de pomme que nous avons mise à incuber pendant 14 jours. La chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse a montré que les champignons isolés pouvaient produire les mycotoxines patuline, alternariol, tentoxine, ochratoxine A et T2. De plus, nous avons détecté des gènes spécifiques à des mycotoxines et/ou leurs transcrits dans certains isolats, mais les mycotoxines correspondantes n’ont pu être détectées dans tous les isolats qui contenaient les gènes en question.

Date de modification :