Combinaison de la résistance à la brû lure bactérienne, à l’anthracnose et à la mosaı¨que du haricot chez les cultivars de haricot (Phaseolus vulgaris L.) acclimatés au Manitoba.

Boersma, J.G., Conner, R.L., Balasubramanian, P.M., Navabi, A., Yu, K., et Hou, A. (2014). « Combinaison de la résistance à la brû lure bactérienne, à l’anthracnose et à la mosaı¨que du haricot chez les cultivars de haricot (Phaseolus vulgaris L.) acclimatés au Manitoba. », Canadian Journal of Plant Science, 94(2), p. 405-415. doi : 10.4141/CJPS2013-281  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les cultivars de haricot ré sistent rarement à la brû lure bactérienne. Pour conférer la résistance à cette maladie aux variétés cultivées au Manitoba, les auteurs ont croisé le petit haricot rond blanc OAC Rex, une variété ré sistante, aux cultivars sensibles Black Violet (haricot noir), AC Pintoba (haricot pinto) et Morden003 (petit haricot rond blanc résistant à l’anthracnose). La progéniture de la F1 a ensuite fait l’objet d’un rétrocroisement avec des parents sensibles récurrents pendant quatre générations, puis on a procédé à une sélection en fonction des essais d’inoculation et des marqueurs molé culaires. Les populations BC4F3 ont été évaluées au champ durant trois ans pour leur résistance à la brû lure, dans des pépinières spé ciales, à Morden (Manitoba) et à Harrow (Ontario). Trois des onze lignées de petit haricot rond blanc sur les 114 de la BC4F3 ré sistaient mieux à la brû lure bactérienne et à l’anthracnose, tandis qu’environ la moitié des lignées résistaient fortement à l’anthracnose. Parallèlement, onze lignées de haricot noir et sept de haricot pinto ont été sélectionnées pour leur résistance à la brû lure; quatre des sept cultivars de haricot pinto pourraient aussi ré sister au virus de la mosaı¨que du haricot. Il existe une bonne concordance entre la présence de marqueurs moléculaires et la résistance à la brû lure bactérienne et à l’anthracnose observée au champ. Les lignées résistantes obtenues dans le cadre de ces recherches possèdent des caractères intéressants sur le plan du rendement et des graines, et pourraient servir à l’hybridation en vue d’une amélioration future du haricot.

Date de modification :