Cost estimates of post-harvest forest biomass supply for Canada.

Yemshanov, D., McKenney, D.W., Fraleigh, S., McConkey, B.G., Huffman, E.C., et Smith, S. (2014). « Cost estimates of post-harvest forest biomass supply for Canada. », Biomass and Bioenergy, 69, p. 80-94. doi : 10.1016/j.biombioe.2014.07.002  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous évaluons les possibles quantités de résidus forestiers après récolte et les coûts financiers de l’offre de cette biomasse au Canada. Nos analyses tiennent compte des lieux de récolte au pays, des variations géographiques des profils de productivité et des coûts se rattachant à l’extraction des résidus et à leur transport vers les installations de production de bioénergie. Nous estimons la disponibilité des résidus de récolte dans les secteurs d’aménagement des forêts industrielles canadiennes. Nous nous concentrons sur l’extraction des résidus de récolte en bordure de route, qui comporte quatre grands éléments de coût : empilage préalable et groupement, chargement, déchiquetage et transport. Les estimations des coûts de l’extraction tiennent compte des contraintes fondamentales d’accessibilité technique et de durabilité écologique. L’offre annuelle de la biomasse résiduelle récoltable se situerait environ entre 19,2 et 23,3 Tg*an1 et entre 16,5 et 20,0 Tg*an1 dans les scénarios qui retiennent les limites d’accessibilité technique et de durabilité écologique. Ces chiffres semblent inférieurs aux estimations présentées dans des études similaires, en raison du niveau de précision spatiale des inventaires et des contraintes écologiques et opérationnelles dans nos analyses. Les quantités de biomasse résiduelle récupérables dans les scénarios de base à 60 $ et à 80 $ par tonne anhydre se situent respectivement entre 1,08 et 1,38 Tg an1 et entre 7,82 et 10,14 Tg an1. Réduire de 35 % les coûts d’extraction multiplie respectivement par 5,5 à 5,7 et par 1,5 à 1,6 environ les quantités disponibles de résidus récupérées à 60 $ et à 80 $ par tonne anhydre. La méthode d’évaluation que nous avons employée est d’application générale et elle pourrait servir à examiner l’offre de résidus pour des marchés spécialisés comme celui de la production d’éthanol lignocellulosique.

Date de modification :