Defence responses including hypersensitive cell death, oxidative burst and defence gene expression in Moro wheat inoculated with Puccinia striiformis.

Wang, X.M., Gaudet, D.A., Liu, W., Frick, M., Puchalski, B., Lu, Z.-X., Leggett, F.L., et Laroche, A. (2014). « Defence responses including hypersensitive cell death, oxidative burst and defence gene expression in Moro wheat inoculated with Puccinia striiformis. », Canadian Journal of Plant Pathology, 36(2), p. 202-215. doi : 10.1080/07060661.2014.920919  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Cette étude a intégré le profilage des gènes impliqués dans les mécanismes de défense aux observations histochimiques afin d’élaborer une description chronologique détaillée de la pénétration et de l’infection par Puccinia striiformis chez le cultivar de blé susceptible ‘Fielder’ et le cultivar résistant ‘Moro’ qui possède le gène de résistance Yr10 contre la rouille jaune. Les processus de pénétration et d’établissement de l’agent pathogène dans la feuille étaient presque en tout point semblables chez les deux cultivars, et ce, jusqu’à environ 8 à 12 jours après inoculation (jai). Deux poussées oxydatives ont été enregistrées : une première à 6 jai et une seconde à 14 jai. Une faible et précoce régulation positive des gènes de signalisation liés à la défense et associée à la voie de l’acide jasmonique, EDS1, PAD4 et AOS, a été observée dès le quatrième jour après inoculation chez le cultivar ‘Moro’, comparativement au cultivar ‘Fielder’. Transcrits de PR1.1, une protéine impliquée dans la pathogenèse, associée à la voie de l’acide salicylique, et d’une protéine semblable à la thaumatine ont été différentiellement régulées positivement de 6 à 12 jai chez le cultivar ‘Moro’, comparativement au cultivar ‘Fielder’. Une réaction toxique a été observée dans les tissus fongiques, en étroite concordance avec la réaction d’hypersensibilité chez le cultivar ‘Moro’, qui a inhibé toute croissance additionnelle de l’agent pathogène. Les aspects anatomiques et cytologiques de l’expression de la défense sont discutés en fonction du profilage de différents gènes de défense.

Date de modification :