Efficacy of CLO-1 biofungicide in suppressing perithecial production by Gibberella zeae on crop residues.

Xue, A.G., Chen, Y., Sant’anna, S.M.R., Voldeng, H.D., Fedak, G., Savard, M.E., Längle, T., Zhang, J.X., et Harman, G.E. (2014). « Efficacy of CLO-1 biofungicide in suppressing perithecial production by Gibberella zeae on crop residues. », Canadian Journal of Plant Pathology, 36(2), p. 161-169. doi : 10.1080/07060661.2014.881920  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La brûlure de l’épi causée par le fusarium (BEF), provoquée par Gibberella zeae (forme imparfaite: Fusarium graminearum), est une maladie destructrice des céréales. Des études antérieures ont montré que la souche ACM941 de Clonostachys rosea est un antagoniste de G. zeae: elle parasite l’agent pathogène et atténue la gravité de la BEF chez le blé. Le but de cette recherche était d’évaluer l’efficacité de CLO-1, une préparation à base d’ACM941, quant à la réduction de la production périthéciale sur différents résidus de culture, comparativement au fongicide homologué Folicur (tébuconazole) utilisé en champs. Au printemps de 2009 et de 2010, lorsque appliqué à des résidus de maïs, de soya et de blé inoculés avec G. zeae, CLO-1 a significativement inhibé la production périthéciale sur tous les types de résidus, réduisant la production périthéciale journalière (PPJ) de 93.1 % sur les résidus de maïs, de 94.4 % sur ceux de soya et de 84.0 % sur ceux de blé, comparativement au témoin non traité. Durant l’automne 2009 et celui de 2010, lorsque appliqué à des résidus de blés infectés naturellement, CLO-1 a significativement réduit la PPJ au cours des saisons suivantes de 72.3% sur les pédoncules, de 51.0% sur les épillets et de 57.2% sur les tiges. Ces effets étaient numériquement meilleurs que ceux obtenus avec Folicur utilisé comme solution de contrôle positif au cours des mêmes expériences, mais pas significativement différents. Les résultats de cette étude suggèrent que, comme fongicide biologique, CLO-1 s’avère prometteur contre G. zeae et qu’il peut être utilisé comme mesure visant à réduire la quantité initiale d’inoculum de BEF dans un programme de lutte intégrée contre cette maladie.

Date de modification :