Comparison on the fatty acid profiles of liver, subcutaneous fat and muscle from feedlot steers finished on diets supplemented with or without cinnamaldehyde or monensin.

He, M.L., Jia, J.J., et Yang, W.-Z. (2015). « Comparison on the fatty acid profiles of liver, subcutaneous fat and muscle from feedlot steers finished on diets supplemented with or without cinnamaldehyde or monensin. », Journal of the Science of Food and Agriculture, 95(3), p. 576-582. doi : 10.1002/jsfa.6786  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

CONTEXTE. Le cinnamaldéhyde (CIN) est le principal ingrédient actif de l’huile de cannelle (Cinnamomum cassia) et il a été testé comme additif alimentaire de remplacement pour la production bovine. Il existe peu de données sur l’effet du CIN alimentaire, comparativement au monensin, (MO) sur le profil d’acides gras (AG) du bœuf. Dans la présente étude, nous avons analysé les profils d’AG du foie, du gras sous‑cutané et du muscle pars costalis diaphragmatis (PCD) obtenus chez des bouvillons (n = 70) en phase de finition ayant reçu l’un des traitements suivants : ration témoin, une ration d’engraissement à base d’orge‑grain et d’orge ensilée; 330 mg/tête/jour de MO; ou 400, 800 ou 1 600  mg/tête/jour de CIN. RÉSULTATS. L’ajout de MO ou de CIN a été sans effet sur les AG saturés, non saturés et polyinsaturés totaux ainsi que sur les AG individuels dans les divers tissus, à l’exception de la proportion d’acide palmitique dans le muscle PCD, qui a été augmentée par l’ajout de 800 mg/bouvillon/jour de CIN (p < 0,05). Des corrélations positives ont été observées (p < 0,05) pour l’acide oléique, l’acide linoléique, l’acide linoléique conjugué (ALC)‑c9,t11 et l’acide 18:1‑t10 entre le gras sous­cutané et le muscle PCD, et pour l’acide α‑linolénique, l’ACL‑c9,t11 et l’acide 18:1‑t10 entre le muscle PCD et le foie, tandis que les corrélations pour les AG entre le gras sous‑cutané et le foie n’étaient pas significatives sauf pour l’acide 18:1‑t10 (p < 0,01). CONCLUSION. Les résultats indiquent que l’apport de CIN et de MO à la ration d’engraissement a des effets limités sur les profils d’acides gras du bœuf.

Date de modification :