Quantification of mineral oil accumulation and movement in potato plants and its significance in potato virus Y management.

Fageria, M.S., Boquel, S., LeClair, G., et Pelletier, Y. (2014). « Quantification of mineral oil accumulation and movement in potato plants and its significance in potato virus Y management. », Pest Management Science, 70(8), p. 1243-1248. doi : 10.1002/ps.3682  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

CONTEXTE : On a de plus en plus recours à la pulvérisation d’huile minérale pour lutter contre le virus Y de la pomme de terre (PVY). Cependant, le mode d’accumulation et de déplacement de l’huile minérale dans la plante demeure inconnu. Cette information est importante pour l’optimisation de la concentration du produit et de la fréquence de pulvérisation. Durant la saison 2012, nous avons planté les cultivars Russet Burbank et Shepody au champ et en serre, respectivement, et nous avons appliqué des traitements à l’huile minérale. Nous avons prélevé des échantillons de plantes dans les parcelles traitées et en avons extrait l’huile afin de la quantifier par chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse. RÉSULTATS : L’huile minérale est demeurée à proximité des feuilles pulvérisées et ne s’est pas déplacée de foliole en foliole ou des folioles aux tiges, aux stolons, aux tubercules ou aux racines. Après la pulvérisation, la teneur en huile des feuilles des plantes diminuait avec le temps. Une fois les plantes arrivées à maturité, les feuilles provenant des plantes pulvérisées en serre contenaient environ quatre fois plus d’huile que celles des plantes pulvérisées au champ. Les parcelles traitées par pulvérisation régulière d’huile minérale présentaient un faible taux de PVY au moment de la récolte. CONCLUSION : L’information issue de cette étude sur le mode d’accumulation et de déplacement de l’huile minérale dans les plants de pommes de terre cultivés au champ et en serre montre qu’étant donné que l’huile ne se déplace pas de foliole en foliole, il faut procéder à des pulvérisations fréquentes d’huile minérale de la levée à la récolte pour prévenir l’infection par le PVY dans les folioles nouvellement formées et la propagation saisonnière du virus. La pulvérisation peut être plus fréquente jusqu’au stade intermédiaire, lorsque la croissance est accélérée, et moins fréquente à l’approche de la maturité des plantes.

Date de modification :