Potential assessment of growth and yield of organic greenhouse tomato using a geothermal system.

Méthot, J., de Halleux, D., et Dorais, M. (2014). « Potential assessment of growth and yield of organic greenhouse tomato using a geothermal system. », Acta Horticulturae (ISHS), 1037, p. 237-242.

Résumé

L’enrichissement en CO2 de l’atmosphère des serres est de plus en plus utilisé comme facteur de croissance sous rayonnement solaire élevé, mais cette pratique coûte cher. La construction de serres semi-fermées constitue donc une option intéressante. Or, lorsque le terrain le permet, le recours à l’énergie géothermique pourrait offrir aux producteurs une solution de rechange économique pour la déshumidification et le rafraîchissement des serres durant les journées ensoleillées. Nous avons avancé comme hypothèse qu’un simple système géothermique de refroidissement de l’air pouvait améliorer le rendement d’une culture biologique de tomates, pratiquée en pleine terre sous climat nordique, ainsi que la qualité des tomates obtenues. Pour vérifier cette hypothèse, nous avons cultivé des plants de tomate ‘Macarena’ élevés sur porte-greffe ‘Beaufort’ dans deux serres expérimentales (225 m2) appartenant à un producteur privé. La serre témoin était rafraîchie et déshumidifiée par ventilation naturelle, alors que la serre prototype était semi-fermée et dotée d’un système géothermique à ventilo-convecteur. Nous avons mesuré l’effet de la serre semi-fermée sur la croissance, le rendement et l’état de santé des plants pendant deux saisons de culture consécutives. Dès la première année, la hausse de 50 % de la concentration de CO2 mesurée dans la serre semi-fermée a permis un gain de rendement de 24 %, la concentration de CO2 y étant de 642 ppm, par rapport à 486 ppm dans la serre témoin. Ces résultats sont en cours de validation à l’échelle commerciale, ce qui permettra d’établir clairement la rentabilité des serres semi-fermées pour la production biologique en pleine terre dans les conditions de culture du nord de l’Amérique.

Date de modification :