Biology and host specificity of Rhinusa pilosa, a recommended biological control agent of Linaria vulgaris.

Gassmann, A., De Clerck-Floate, R.A., Sing, S.E., Tŏsevski, I., Mitrović, M., et Krstić, O. (2014). « Biology and host specificity of Rhinusa pilosa, a recommended biological control agent of Linaria vulgaris. », BioControl, 59(4), p. 473-483. doi : 10.1007/s10526-014-9578-7  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La linaire vulgaire (Linaria vulgaris Mill., Plantaginaceae) est une plante herbacée vivace à courte durée de vie. Originaire d’Eurasie, elle est envahissante dans l’ensemble de la zone tempérée d’Amérique du Nord. Le Rhinusa pilosa (Gyllenhal) (Coleoptera, Curculionidae) est un charançon univoltin qui cause l’apparition de galles sur les pousses et s’attaque exclusivement au L. vulgaris en Europe. Dans le cadre d’un essai sans choix, le R. pilosa a pondu sur 13 espèces non indigènes du genre Linaria, et la plupart de ces espèces se sont révélées propices, à divers degrés, à l’apparition de galles et au développement des larves. Les taux d’alimentation et de survie des adultes étaient minimes dans le cas des espèces indigènes d’Amérique du Nord de la tribu des Antirrhineae, qui comprend le L. vulgaris. Dans le cadre d’un essai sans choix comprenant 63 espèces du genre Linaria indigènes d’Amérique du Nord et 24 autres espèces non ciblées n’appartenant pas au genre Linaria, le R. pilosa n’a pondu que sur quatre espèces indigènes d’Amérique du Nord. Seulement trois larves sont parvenues au stade adulte sur le Sairocarpus virga (A. Gray) D.A. Sutton, et celles-ci n’ont eu aucun impact négatif sur la croissance des plantes. Ainsi, on prévoit qu’un lâcher du R. pilosa ne présenterait que des risques minimes pour la flore indigène. Le Technical Advisory Group for the Biological Control of Weeds (TAG—BCW) a recommandé un lâcher du R. pilosa en septembre 2013.

Date de modification :