Temperature-dependent symptom recovery in Nicotiana benthamiana plants infected with tomato ringspot virus is associated with reduced translation of viral RNA2 and requires ARGONAUTE 1.

Ghoshal, B. et Sanfaçon, H. (2014). « Temperature-dependent symptom recovery in Nicotiana benthamiana plants infected with tomato ringspot virus is associated with reduced translation of viral RNA2 and requires ARGONAUTE 1. », Virology, 456-457(1), p. 188-197. doi : 10.1016/j.virol.2014.03.026  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le rétablissement des plantes présentant des symptômes d’infection par un népovirus a déjà été attribué à l’induction d’un silençage de l’ARN. Cependant, ce rétablissement ne s’accompagne pas toujours d’une élimination de l’ARN viral. Dans le cadre de la présente étude, nous avons pu démontrer que le rétablissement de sujets de Nicotiana benthamiana infectés par le virus de la tache annulaire de la tomate (ToRSV) est associé à une réduction des concentrations d’équilibre de la protéine d’enveloppe et de la protéine de transport codées par l’ARN2, mais non de celle d’ARN2. Des expériences d’étiquetage in vivo ont révélé que la protéine d’enveloppe était synthétisée de manière efficace au début de l’infection, mais que la traduction de l’ARN2 diminuait par la suite. Le silençage du gène Argonaute1‑like (Ago1) empêchait à la fois le rétablissement de la plante et la répression de la traduction de l’ARN2. De même, le fait de cultiver la plante à une température plus basse (21 °C plutôt que 27 °C) ralentissait le rétablissement de la plante et la répression de la traduction. Globalement, nos résultats semblent indiquer que le rétablissement des plantes infectées par le ToRSV est associé à un mécanisme qui est dépendant du gène Ago1 et réprime la traduction de l’ARN2 viral.

Date de modification :