Tomato ringspot virus coat protein binds to ARGONAUTE 1 and suppresses the translation repression of a reporter gene.

Karran, R. et Sanfaçon, H. (2014). « Tomato ringspot virus coat protein binds to ARGONAUTE 1 and suppresses the translation repression of a reporter gene. », Molecular Plant-Microbe Interactions, 27(9), p. 933-943. doi : 10.1094/MPMI-04-14-0099-R  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Chez les végétaux, le silençage de l’ARN module l’expression des gènes ainsi que des fonctions de défense antivirale par le clivage d’ARN cibles ou par répression de la traduction. Pour contrer ce système de défense, de nombreux phytovirus codent des protéines de suppression qui piègent les petits ARN ou inactivent les protéines argonautes (AGO). Toutes les activités phytovirales de suppression du silençage finissent par inhiber la dégradation des ARNm cibles. Nous avons utilisé un gène rapporteur d’expression transitoire de la protéine verte fluorescente (GFP, pour green fluorescent protein) pour montrer que la protéine capsidique (PC) du virus de la tache annulaire de la tomate supprime le silençage de l’ARN qui favorise l’expression de la GFP sans empêcher la dégradation de l’ARNm de la GFP ni l’accumulation de petits ARN interférant (siARN) avec l’expression de la GFP. La co-expression de la protéine de la capside et de la GFP a donné lieu à une association accrue des ARNm résiduels de la GFP avec les fractions de polysomes de même qu’à une association réduite des siARN de la GFP avec les fractions de monosomes. L’AGO1 a été co-immunoprécipitée avec la PC, et l’expression de la PC a déstabilisé l’AGO1. Un motif WG dans la PC était essentiel à l’expression accrue de la GFP, à l’interaction avec l’AGO1 et à la déstabilisation de l’AGO1, laissant supposer que la PC du virus de la tache annulaire de la tomate agit comme un crochet fixateur d’AGO qui entre en compétition avec une protéine phytocellulaire GW/WG impliquée dans la répression de la traduction.

Date de modification :