Dothiorella vidmadera, a novel species from grapevines in Australia and notes on Spencermartinsia.

Pitt, W.M., Urbez-Torres, J.R., et Trouillas, F.P. (2013). « Dothiorella vidmadera, a novel species from grapevines in Australia and notes on Spencermartinsia. », Fungal Diversity, 61(1), p. 209-219. doi : 10.1007/s13225-013-0244-7  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous décrivons à titre de nouvelle espèce un cœlomycète dont des souches avaient été extraites de chancres de la vigne dans le sud-est de l’Australie et identifiées comme appartenant à l’espèce Dothiorella iberica dans le cadre d’études antérieures. Nous nous sommes fondés sur des caractères morphologiques et sur l’analyse phylogénétique de la séquence d’ADN de la région de l’espaceur transcrit interne (ITS1-5.8S-ITS2) et de séquences partielles des gènes codant le facteur 1-α d’élongation de la traduction et la β-tubuline. Les espèces les plus étroitement apparentées au Dothiorella vidmadera sp. nov. sont le D. iberica, le D. americana et le D. sarmentorum, mais la nouvelle espèce se distingue de celles-ci par des caractères morphologiques et par les séquences d’ADN analysées. On sait que les quatre espèces sont associées au dépérissement botryosphérien de la vigne. Nous décrivons en outre un ascomycète dont certaines souches avaient été extraites du bois mort de vignes de l’ouest de l’Australie et n’avaient pas encore été identifiées. Sur le plan phylogénétique, l’espèce la plus étroitement apparentée à ces souches était le Spencermartinsia viticola, car les caractères morphologiques et les dimensions des conidies étaient conformes aux descriptions déjà publiées de cette espèce. Cependant, les ascospores étaient plus courtes et plus étroites que ce qui avait été signalé jusqu’à présent, et elles étaient dépourvues de l’apicule caractéristique du genre.

Date de modification :