Grapevine Trunk Diseases in British Columbia: Incidence and Characterization of the Fungal Pathogens Associated with Black Foot Disease of Grapevine.

Urbez-Torres, J.R., Haag, P., Bowen, P.A., et O'Gorman, D.T. (2014). « Grapevine Trunk Diseases in British Columbia: Incidence and Characterization of the Fungal Pathogens Associated with Black Foot Disease of Grapevine. », Plant Disease, 98(4), p. 456-468. doi : 10.1094/PDIS-05-13-0524-RE  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le pied noir de la vigne, maladie causée par divers champignons des genres Campylocarpon, Cylindrocarpon, Cylindrocladiella et Ilyonectria, entraîne des pertes économiques importantes pour l’industrie viticole dans le monde entier. La présente étude constitue la première tentative d’identifier et de caractériser les champignons pathogènes associés au pied noir chez les vignes de Colombie-Britannique. Des relevés menés dans les vignobles de cette province pendant toute la saison viticole et comprenant une évaluation des symptômes foliaires et l’étude d’échantillons prélevés chez les vignes présentant de tels symptômes ont révélé que des espèces des genres Cylindrocarpon ou Ilyonectria étaient présentes dans 32 (35,5 %) des 90 jeunes vignobles étudiés (âge ≤ 8 ans) et dans 41 (19 %) des 215 échantillons prélevés. Dans 20 (48,8 %) des 41 échantillons, les espèces des genres Cylindrocarpon et Ilyonectria ont été les seuls champignons extraits des tissus présentant des symptômes. Dans les autres échantillons, nous avons constaté que les champignons du pied noir se rencontraient principalement en compagnie de champignons plutôt associés à une autre maladie de la vigne, la maladie de Petri. Une caractérisation phénotypique des colonies et des conidies, combinée à une analyse de l’ADN de la région de l’espaceur transcrit interne (ITS1-5.8S-ITS2) de l’ADNr ainsi que d’une partie des gènes codant la β-tubuline et le facteur 1-α d’élongation de la traduction a révélé que cinq espèces de champignons du pied noir étaient présentes en Colombie-Britannique dans les jeunes vignes en dépérissement, le Cylindrocarpon pauciseptatum, l’Ilyonectria liriodendri, l’I. macrodidyma, l’I. robusta et l’I. torresensis. Des essais de pathogénicité ont confirmé que les cinq espèces étaient très virulentes pour la vigne porte-greffe ‘3309C’. Globalement, les espèces I. liriodendri et I. macrodidyma se sont révélées les plus virulentes après inoculation au Vitis vinifera ‘Chardonnay’ élevé sur porte-greffe ‘3309C’.

Date de modification :