Plasma metabolites associated with residual feed intake and other productivity performance traits in beef cattle.

Karisa, B.K., Thomson, J., Wang, Z., Li, C., Montanholi, Y.R., Miller, S.P., Moore, S.S., et Plastow, G. (2014). « Plasma metabolites associated with residual feed intake and other productivity performance traits in beef cattle. », Livestock Science, 165(1), p. 200-211. doi : 10.1016/j.livsci.2014.03.002  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Ces travaux avaient pour but d’identifier des métabolites du sang associés à la variation de la consommation alimentaire résiduelle (CAR) dans deux populations de bouvillons de boucheries de l’Université de Guelph et de l’Université de l’Alberta, au Canada, représentant respectivement les populations de référence et de validation. Les autres caractères liés à la performance de production que nous avons examinés comprenaient les suivants : poids moyen, prise alimentaire moyenne, consommation de matière sèche et gain pondéral quotidien moyen. Nous avons obtenu des échantillons de plasma sanguin de 32 des 112 bouvillons de la population de référence (16 bouvillons chez lesquels la CAR était élevée, et 16 chez lesquels elle était faible, maximisant ainsi la divergence entre les groupes) aux périodes 1, 2 et 3, correspondant aux semaines 2, 6 et 10, respectivement, de l’expérience de 140 jours sur l’alimentation et la performance. Nous avons également obtenu des échantillons de sang de 20 bouvillons de la population de validation (10 chez lesquels la CAR était élevée, et 10 chez lesquels elle était faible) aux périodes 1 et 2 correspondant aux semaines 2 et 6 de l’expérience de 90 jours sur l’alimentation. La concentration des métabolites dans le plasma a été mesurée par résonnance magnétique nucléaire (RMN), et l’analyse de régression multiple a été faite au moyen du logiciel SAS 9.1. Dans la période 1, la créatine et la glycine étaient associées (p < 0,05) à la CAR, comptant pour 36,3 % de la variation phénotypique de la CAR. Dans la période 2, les quantités des substances suivantes étaient significatives (p < 0,05) et représentaient 74,2 % de la variation de la CAR : thréonine, carnitine, acétate, créatine, phénylalanine, lysine, citrate, bétaïne, glutamate et hippurate. Dans la période 3, les quantités d’hydroxyisobutyrate, de tyrosine et de formate étaient significatives (p < 0,05) et comptaient pour 52,1 % de la variation de la CAR. La quantité de trois métabolites (créatine, carnitine et hippurate) s’est révélée significative (p < 0,05) dans les deux populations, et ceux-ci représentaient 32 % de la variation phénotypique de la CAR dans la population de validation. Certains des métabolites associés à la CAR étaient aussi associés aux autres caractères de performance. Nous avons utilisé le logiciel Ingenuity Pathway Analysis pour reconstruire les réseaux métaboliques de la CAR dans chaque période. Ces derniers laissent supposer que les processus métaboliques associés à la CAR jouent un rôle dans le métabolisme de l’énergie, des protéines, de l’urée et du méthane. L’analyse des métabolites et l’évaluation des processus biologiques permettent de mieux comprendre les processus métaboliques qui influent sur la CAR. Des études plus poussées permettront de déterminer si ces indicateurs pourraient servir de biomarqueurs pour améliorer la sélection des bovins.

Date de modification :