Reduction of Patulin in Apple Juice Products by UV Light of Different Wavelengths in the UVC Range.

Zhu, Y., Koutchma, T., Warriner, K., et Zhou, T. (2014). « Reduction of Patulin in Apple Juice Products by UV Light of Different Wavelengths in the UVC Range. », Journal of Food Protection, 77(6), p. 963-971. doi : 10.4315/0362-028X.JFP-13-429  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Pour le présent travail, nous avons évalué la capacité de trois longueurs d’onde dans l’UVC (222, 254 et 282 nm) à dégrader de la patuline introduite dans du jus de pomme ou du cidre de pomme. Des fluences moyennes de 19,6, 84,3, 55,0 et 36,6 mJ•cm2 ont été respectivement obtenues par exposition à des lampes à 222, 254 et 282 nm et pour la combinaison de ces trois longueurs d’onde, conduisant à une réduction de 90 % de la patuline dans le jus de pomme. L’ordre d’efficacité de ces trois longueurs d’onde était le suivant : UVC lointain (222 nm) > UVC moyen (282 nm) > UVC (254 nm). En termes de couleur, le traitement du jus de pomme à 222 nm a conduit à une augmentation de la valeur L* (clarté), mais à une diminution des valeurs a* (rougeur) et b* (jaunissement), bien que les valeurs modifiées étaient très peu différentes des valeurs obtenues avec des échantillons de contrôle non traités basées sur une évaluation sensorielle. La perte d’acide ascorbique dans le jus traité à 222 nm pour une réduction de 90 % de la patuline était de 36,5 %, comparativement à des pertes de 45,3 et 36,1 % pour les échantillons traités à 254 et 282 nm. Le présent travail a montré que la longueur d’onde de 222 nm est la plus efficace pour la réduction de la patuline dans le jus de pomme, comparativement aux longueurs d’onde de 254 et 282 nm, sans bénéfice d’utilisation d’une combinaison de ces longueurs d’onde.

Date de modification :