Selected lactic acid-producing bacterial isolates with the capacity to reduce Salmonella translocation and virulence gene expression in chickens.

Yang, X.J., Brisbin, J.T., Yu, H., Wang, Q., Yin, F.G., Zhang, Y., Sabour, P.M., Sharif, S., et Gong, J. (2014). « Selected lactic acid-producing bacterial isolates with the capacity to reduce Salmonella translocation and virulence gene expression in chickens. », PLoS ONE, 9(4:e93022). doi : 10.1371/journal.pone.0093022  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Contexte : Les probiotiques sont utilisés pour lutter contre la colonisation/l’infection de poulets par les bactéries du genre Salmonella. Toutefois, le mode d’action des probiotiques n’est pas entièrement élucidé. Dans la présente étude, nous avons caractérisé les isolats de bactéries productrices d’acide lactique (BAL) que nous avions sélectionnés pour empêcher les infections à Salmonella chez les poulets, et nous nous sommes plus particulièrement penchés sur le mode d’action sous jacent. Méthodologie/principales observations : Nous avons mené des essais in vitro sur 14 isolats de BAL pour en déterminer la tolérance à un faible pH (2,0), la tolérance à de fortes concentrations de sels biliaires (0,3–1,5 %) et la sensibilité à divers antibiotiques. Nous avons ensuite infecté des poulets à griller dans le cadre de trois essais, pour voir dans quelle mesure quatre des isolats de BAL pouvaient réduire la charge en Salmonella enterica sérovar Typhimurium dans le cæcum de ces poulets. Nous avons gavé les poulets de cultures de BAL (1067 UFC/poulet) ou de solution saline dans un tampon phosphate alors qu’ils étaient âgés de 1 jour, puis nous avons effectué une provocation le lendemain en administrant des bactéries du genre Salmonella (104 UFC/poulet). Nous avons déterminé la charge en Salmonella dans des échantillons de digestat cæcal, de rate et de foie les jours 1, 3 ou 4 après la provocation. Nous avons également évalué l’expression de 10 gènes de virulence situés dans l’îlot de pathogénicité 1 (SPI 1) des bactéries du genre Salmonella isolées du cæcum des poulets ayant été infectés dans le cadre du troisième essai. Ces gènes jouent un rôle dans l’invasion intestinale par Salmonella. Les isolats de BAL étudiés (de façon individuelle ou en culture mixte) n’ont pas permis de réduire la charge en Salmonella dans le cæcum des poulets, mais ils ont pu atténuer l’infection à Salmonella dans la rate et le foie. Le traitement par des BAL a également permis de réduire l’expression de la quasi totalité (9 sur 10) des gènes de virulence du SPI 1 dans le cæcum des poulets, et en particulier à la faible dose. Le traitement in vitro par le liquide extracellulaire d’une culture de BAL a également provoqué une régulation négative de l’expression de la plupart des gènes de virulence du SPI 1. Conclusions/importance : La corrélation possible entre l’atténuation de l’infection à Salmonella dans la rate et le foie des poulets et la diminution de l’expression des gènes de virulence du SPI 1 de Salmonella dans le cæcum des poulets provoquées par des isolats de BAL constitue une observation nouvelle. La suppression in vivo de l’expression des gènes de virulence de Salmonella pourrait constituer un moyen de lutter contre l’infection à Salmonella chez les poulets.

Date de modification :