Condensed tannins concentration of selected prairie legume forages as affected by phenological stages during two consecutive growth seasons in western Canada.

Li, Y., Iwaasa, A.D., Wang, Y., Jin, L., Han, G.D., et Zhao, M.G. (2014). « Condensed tannins concentration of selected prairie legume forages as affected by phenological stages during two consecutive growth seasons in western Canada. », Canadian Journal of Plant Science, 94(5), p. 817-826. doi : 10.4141/CJPS2013-234  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Des études ont montré qu’à la bonne concentration, les tanins condensés (TC) favorisent la digestion des éléments nutritifs chez les animaux et exercent une influence sur les processus de l’écosystème. Cependant on n'en sait pas assez sur la concentration des TC aux différents stades phénologiques et dans les organes des légumineuses non classiques qui poussent dans les prairies de l'Ouest canadien pour s'en servir dans les programmes d'engraissement et de paissance. La présente étude devait établir la concentration et la répartition des TC totaux (TCT), des TC extractibles (TCE) et des TC liés aux protéines (TCP) ou aux fibres (TCF) dans le plant complet des légumineuses fourragères à différents stades phénologiques (croissance végétative, floraison, maturation des graines) ainsi que dans divers organes (feuilles, tiges, inflorescence et inflorescence+gousse) par la technique du butanol-HCl. Des plants entiers de dalée violette (Dalea purpurea Vent.), de dalée blanche (D. candida Michx. ex Willd), de sainfoin (Onobrychis viciifolia Scop.) et d'astragale du Canada (Astragalus canadensisL.) ont été prélevés pendant la saison de croissance 2011 et 2012, sur de petites parcelles expérimentales aménagées en double au stade végétatif, à la floraison et à la maturation des graines. L'espèce, le stade phénologique et leurs interactions exercent tous une influence significative sur la concentration de TCT, TCE, TCP et TCF dans la plante et ses organes (P<0,001). On note une hausse de la concentration de TCE et de TCT lors du passage de la croissance végétative à la maturation des graines chez toutes les espèces sauf le sainfoin, qui enregistre la teneur la plus élevée de TCE et de TCT au premier stade. Chez la dalée violette et la dalée blanche, la plus forte concentration moyenne de TCE et de TCT s'observe dans l'inflorescence, à la floraison. Chez le sainfoin, la concentration la plus élevée de TCE et de TCT a toutefois été relevée dans les feuilles, durant la croissance végétative. La concentration de TCP varie peu entre les différents stades phénologiques chez la plante entière, sauf pour la dalée violette et la dalée blanche, qui renferment plus de TCP (P<0,05) à la maturité des graines qu’à la floraison. La concentration de TCF est minime dans la plante et ses différentes parties, chez toutes les espèces sauf l'astragale. Cette dernière ne renferme pas de tanins condensés, sauf dans le tégument des semences, à maturité. Ces résultats montrent que la teneur en tanins condensés diffère d'une légumineuse à l'autre, ce dont on pourrait se servir pour gérer les pâturages.

Date de modification :