Elucidation of Molecular Mechanisms of Physiological Variations between Bovine Subcutaneous and Visceral Fat Depots under Different Nutritional Regimes.

Romao, J.M., Jin, W., He, M.L., et McAllister, T.A. (2013). « Elucidation of Molecular Mechanisms of Physiological Variations between Bovine Subcutaneous and Visceral Fat Depots under Different Nutritional Regimes. », PLoS ONE, 8(12: [No abstract]). doi : 10.1371/journal.pone.0083211  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le tissu adipeux joue un rôle important dans l’homéostasie et le métabolisme énergétiques. On comprend encore mal la régulation moléculaire des protéines du tissu adipeux des bovins, notamment en ce qui a trait aux dépôts lipidiques associés à différents régimes nutritionnels. Nous avons analysé les différences dans l’expression des protéines dans les dépôts lipidiques sous-cutanés et viscéraux chez des bouvillons recevant des rations différentes, pour identifier les mécanismes moléculaires de régulation potentiels de l’expression des protéines. Nous avons prélevé des tissus lipidiques sous-cutanés et viscéraux chez 16 bouvillons de race croisée British × Continental (15,5 mois) recevant une ration à haute teneur en matières grasses (7,1 %, n = 8) ou une ration témoin (2,7 % de matières grasses, n = 8). Les profils d’expression protéique ont été déterminés par CPL-SM/SM, quantification sans marquage, et l’expression de transcrits déterminés a été évaluée par qRT-PCR. En tout, nous avons caractérisé et quantifié 682 protéines. Nous avons constaté que les dépôts lipidiques avaient plus d’effet que le régime alimentaire sur l’expression des protéines : les dépôts lipidiques influaient sur la concentration de 51,0 % des protéines détectées, alors que la ration n’influait que sur la concentration de 5,3 % d’entre elles. L’analyse fonctionnelle a révélé que la production d’énergie et le métabolisme des lipides étaient parmi les principales fonctions associées aux protéines exprimées de manière différentielle selon les types de dépôts lipidiques : les lipides viscéraux étant plus actifs sur le plan métabolique que les lipides sous-cutanés, puisque les protéines associées aux métabolismes des lipides et de l’énergie y étaient régulées à la hausse. Nous avons aussi constaté une corrélation significative entre l’expression de plusieurs protéines et l’épaisseur de la graisse sous-cutanée ainsi que la taille des adipocytes, ce qui signifie que ces protéines pourraient servir de marqueurs d’adiposité. La corrélation observée entre l’ARNm et la concentration de neuf gènes était faible (r = 0,245), révélant que plusieurs protéines pourraient faire l’objet d’une régulation post-transcriptionnelle. Ces travaux nous ont permis de prédire qu’un ensemble de 8 miARN géraient la régulation de plus de 20 % des protéines du métabolisme des lipides exprimées de façon différentielle selon les dépôts lipidiques, ce qui laisse supposer que les miARN jouent un rôle dans la régulation du tissu adipeux. Nos résultats montrent que les changements dans le protéome corroborent les différences entre les caractéristiques métaboliques et physiologiques des dépôts de graisses sous-cutanés et viscéraux chez les bovins.

Date de modification :