Increasing concentrations of wheat dry distillers’ grains with solubles in iso-nitrogenous finishing diets reduce lamb performance.

Avila-Stagno, J., Chaves, A.V., He, M.L., et McAllister, T.A. (2013). « Increasing concentrations of wheat dry distillers’ grains with solubles in iso-nitrogenous finishing diets reduce lamb performance. », Small Ruminant Research, 114(1), p. 10-19. doi : 10.1016/j.smallrumres.2013.05.003  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons fait l’hypothèse que l’ajout de drêches sèches de blé avec solubles (DSBS) dans une quantité pouvant aller jusqu’à 470 g/kg de matière sèche (MS), à des rations isoazotées données aux agneaux, ne modifierait ni la performance de croissance ni la composition en acides gras du tissu adipeux sous-cutané. Ainsi dans la présente étude, nous voulions évaluer les effets de quantités croissantes de DSBS dans des rations isoazotées sur la fermentation in vitro, la dégradation in sacco, la performance de croissance et les profils d’acides gras du tissu adipeux chez les agneaux. Nous avons obtenu des concentrations croissantes de DSBS (100, 300 et 470 g/kg de MS) en remplaçant le tourteau de soja, le foin de luzerne et les pellicules de soja. Nous avons effectué la fermentation in vitro des rations pour mesurer les variables de la fermentation et la production de CH4. Nous avons évalué la cinétique de la digestion in situ de la MS, des protéines brutes (PB) et des fibres insolubles dans les détergents neutres (FIDN) des rations de traitement au moyen de trois vaches munies d’une canule ruminale. De plus, nous avons utilisé 60 agneaux pour déterminer l’effet des DSBS sur la performance de croissance et les profils d’acides gras de la graisse sous-cutanée de la queue. Dans l’étude in sacco, les DSBS ont augmenté (p = 0,03) la dégradabilité effective de la MS, des PB et des FIDN et réduit (p < 0,01) les protéines du rumen non dégradables. Dans les incubations in vitro, la production de CH4 (mg/g MSD) a augmenté (p = 0,05) dans le groupe ayant reçu 470 g de DSBS par kg de MS. Dans l’étude sur la croissance, l’augmentation de DSBS dans la ration a réduit de façon linéaire la MS consommée (p = 0,02), le gain pondéral quotidien moyen (p < 0,01) et le poids de la carcasse chaude (p < 0,01). Les augmentations linéaires en acide trans‑10 octadécénoïque (p = 0,02) et la diminution linéaire en acide oléique (p < 0,01) ont donné lieu à une réduction linéaire des acides gras mono-insaturés totaux (p = 0,02) et néanmoins, l’acide linoléique a affiché une augmentation linéaire (p < 0,01). En résumé, les concentrations croissantes de DSBS dans les rations isoazotées données aux agneaux ont réduit la performance de l’animal et causé des effets négatifs sur les profils d’acides gras du tissu adipeux.

Date de modification :