Multi-Temporal Polarimetric RADARSAT-2 for Land Cover Monitoring in Northeastern Ontario, Canada.

Cable, J.W., Kovacs, J.M., Shang, J., et Jiao, X. (2014). « Multi-Temporal Polarimetric RADARSAT-2 for Land Cover Monitoring in Northeastern Ontario, Canada. », Remote Sensing, 6(3), p. 2372-2392. doi : 10.3390/rs6032372  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Pour des applications réussies de télédétection hyperfréquence, il est essentiel de comprendre comment les cibles de surface répondent à des paramètres de radar à synthèse d’ouverture (SAR) changeants. L’objectif du présent travail était d’étudier comment deux paramètres particuliers, le temps d’acquisition et l’angle d’incidence, influencent la réponse de divers types de couverture de terre/utilisation de terre (forêts, infrastructure urbaine, eau de surface et terres humides) au moyen de données acquises au cours de la saison de croissance dans le nord de l’Ontario avec neuf SAR pleinement polarimétrique à faisceau fin (FQ7 et FQ21) en bande C RADARSAT-2. Les résultats montrent que la rétrodiffusion lors d’acquisitions sous angle d’incidence élevé était typiquement plus élevée que celle sous angle faible. Les terres humides exhibaient une augmentation de l’intensité HH et HV due à la croissance de végétation émergeante au cours de l’été. Les cibles forestières et urbaines exhibaient peu de variation de la rétrodiffusion avec le temps. L’eau de surface conduisait à la plus grande différence en ce qui a trait à l’angle d’incidence, mais a aussi été déterminée comme la cible la plus affectée par les conditions de vent. L’analyse de la différence de phase co-polarisée a révélé que les cibles urbaines sont grandement affectées par l’angle d’incidence. Les différences de phase observées pour les terres humides lors de toutes les acquisitions suggèrent aussi la présence d’interactions à double réflexion, alors que les cibles forestières et d’eau de surface exhibaient peu ou aucune différence de phase. De plus, des décompositions Cloude-Pottier et Freeman-Durden, lors d’analyses en conjonction avec des tracés de réponse polarimétrique, ont fourni des renseignements aidant à identifier avec confiance les diverses cibles et leurs mécanismes de diffusion.

Date de modification :