Amélioration de la résolution spatiale et de l’écostratification des estimations du rendement agricole au Canada.

Du, Y., Huffman, E.C., Daneshfar, B., Green, M., Feng, F., Liu, J., Liu, T., et Liu, H. (2015). « Amélioration de la résolution spatiale et de l’écostratification des estimations du rendement agricole au Canada. », Canadian Journal of Soil Science, 95(3), p. 287-297.

Résumé

L’écostratification des terres canadiennes fournit un cadre de référence composé d'unités spatiales imbriquées les unes dans les autres avec lequel il est possible de structurer les données nationales concernant le sol, le relief et la vocation des terres. En agriculture, le manque de données nationales uniformes sur le rendement dans le système d’écostratification nuit considérablement à l’évaluation des données biophysiques en fonction des conditions économiques et climatiques. Les auteurs ont élaboré une base de données nationale sur le rendement des cultures au niveau régional (district) en regroupant les rapports individuels d'une base de données sur le rendement existante, mais très grossière, reposant sur l’échantillonnage d'après la hiérarchie du système d’écostratification. Les problèmes relatifs à la variabilité des méthodes d’échantillonnage et à la confidentialité des rapports individuels ont été résolus de manière à produire un jeu de données sur le rendement agricole écostratifié d'une échelle spatiale raisonnablement précise. Soixante cultures ont d'abord été statistiquement combinées en 37 groupes similaires sur le plan agronomique afin d'agrandir la taille de chaque classe, puis ces groupes ont été réunis en unités spatiales de plus en plus grandes jusqu’à ce que la confidentialité soit préservée. Cette méthode maintient la qualité des données et la confidentialité tout en autorisant une estimation du rendement des cultures à l’échelle de l’écodistrict. Une comparaison avec les données sur l'assurance-récolte venant d'une source indépendante indique que les estimations sur le rendement des cultures résultantes sont valables quand elles reposent sur les données correspondant à l’écodistrict ou à l’écorégion, mais pas sur celles venant de l’écoprovince. Le rendement des cultures estimé par les auteurs atteint une précision spatiale raisonnablement élevée tout en respectant les contraintes usuelles de la confidentialité.

Date de modification :