A dynamic mechanistic model of lactic acid metabolism in the rumen.

Mills, J.A.N., Crompton, L.A., Ellis, J.L., Dijkstra, J., Hook, S., Benchaar, C., et France, J. (2014). « A dynamic mechanistic model of lactic acid metabolism in the rumen. », Journal of Dairy Science (JDS), 97(4), p. 2398-2414. doi : 10.3168/jds.2013-7582  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les systèmes actuels d’évaluation des aliments du bétail sont trop imprécis pour permettre de déterminer le risque d’acidose des rations. Le modèle mécaniste dynamique que nous décrivons ici résulte de l’intégration d’un module de métabolisme de l’acide lactique dans un modèle existant de la fonction ruminale dans son intégralité. Nous avons évalué le modèle au moyen de données publiées sur des vaches et des moutons nourris d’un éventail de rations ou ayant reçu différentes doses d’acide lactique par perfusion. Le modèle a bien fonctionné pour simuler les concentrations ruminales les plus élevées d’acide lactique (coefficient de détermination = 0,96; erreur quadratique moyenne de prédiction = 16,96 % de la moyenne observée), même si la fréquence d’échantillonnage des données publiées n’a pas permis de faire une comparaison exhaustive de la prédiction du temps requis pour atteindre l’accumulation maximale d’acide lactique. Le modèle a révélé une tendance à l’accumulation accrue d’acide lactique après des repas riches en glucides non structuraux, mais les sources d’amidon moins solubles, comme le maïs, ont eu tendance à limiter la concentration d’acide lactique dans le rumen. L’absorption simulée d’acide lactique dans le rumen est demeurée faible tout au long du cycle d’alimentation. La compétition entre les bactéries et les protozoaires pour l’acide lactique du rumen laisse supposer une contribution variable des protozoaires à l’utilisation totale de l’acide lactique. Le modèle n’a toutefois pas réussi à simuler les effets de la défaunation sur le métabolisme ruminal de l’acide lactique, d’où le besoin d’une description plus détaillée du métabolisme des protozoaires. Ce modèle pourrait servir de base à un système d’évaluation des aliments du bétail en termes de métabolisme ruminal de l’acide lactique.

Date de modification :