Proprie´ te´s d’acce´ le´rateur de croissance et d’antagoniste des phytopathoge`nes des bacte´ ries endophytes de la pomme de terre (Solanum tuberosum L.) dans divers syste`mes culturaux.

Pageni, B.B., Lupwayi, N.Z., Akter, Z., Larney, F.J., Kawchuk, L.M., et Gan, Y.T. (2014). « Proprie´ te´s d’acce´ le´rateur de croissance et d’antagoniste des phytopathoge`nes des bacte´ ries endophytes de la pomme de terre (Solanum tuberosum L.) dans divers syste`mes culturaux. », Canadian Journal of Plant Science, 94(5), p. 835-844. doi : 10.4141/CJPS2013-356  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Un endophyte est un microorganisme qui vit dans une plante sans lui causer de tort. Des bacte´ ries endophytes ont e´te´ isole´es des racines de pommes de terre (Solanum tuberosum L.) cultive´es sous divers re´gimes d’assolement (de 3 a` 6 ans) et de gestion du sol (CONV, classique; CONS, conservation). Les pommes de terre e´taient cultive´es sur des terres irrigue´ es, en rotation avec le haricot (Phaseolus vulgaris L.), la betterave sucrie`re (Beta vulgaris L.), le ble´ de printemps (Triticum aestivum L.) et la fle´ole (Phleum pratense L.). Les endophytes se caracte´ risaient par leur capacite´ a` fixer l’azote, la synthe`se de phytohormones et leur pouvoir antagoniste contre les phytopathoge`nes. Le ge`ne de la nitroge´nase fixatrice d’azote (nifH) a e´ te´ de´ cele´ chez les pommes de terre venant de tous les assolements, sans doute parce que le sol renfermait Rhizobium leguminosarum bv. phaseoli conse´cutivement a` la culture du haricot. L’analyse se´quentielle re´ve` le que ce ge`ne est homologue a` ceux de´couverts chez les espe`ces des genres Burkholderia, Azospirillum, Ideonella, Pseudacidovorax et Bradyrhizobium. Les endophytes isole´ s chez les pommes de terre cultive´es selon le re´gime CONS produisent 66 % plus d’acide indole-ace´tique (AIA) que ceux isole´s chez les tubercules du re´gime CONV, et ont tendance a` eˆtre plus nombreux dans les assolements longs que dans les assolements courts. Sur les douze endophytes inocule´s au haricot, quatre ont accru la biomasse des pousses de 27 a` 34 %, et six ont augmente´ la biomasse totale (pousses_racines) de 25 % en moyenne. Les endophytes des assolements CONS plus longs (4_6 ans) donnent une biomasse de pousses sensiblement plus e´leve´e (de 9 %) que ceux des assolements CONS plus courts (3 ans). Six des 108 isolats d’endophytes pre´sentaient des proprie´ te´ s d’antagoniste (diminution de la biomasse des pathoge`nes de 12 a` 58%lors des essais de culture double en milieu liquide) contre les pathoge`nes de la pomme de terre Pectobacterium atrosepticum, Fusarium sambucinum et Clavibacter michiganensis subsp. epedonicus. Les six venaient tous de re´gimes de gestion du sol CONS. Parmi les avantages pour la productivite´ des cultures irrigue´es de´coulant d’un assolement long, et du re´gime de gestion du sol CONS connexe, figurent donc sans doute des proprie´te´s nutritionnelles (fixation biologique de l’azote et production d’AIA) et la lutte contre les maladies par les bacte´ ries endophytes.

Date de modification :