A graphene-based label-free voltammetric immunosensor for sensitive detection of the egg allergen ovalbumin.

Eissa, S., L'Hocine, L., Siaj, M., et Zourob, M. (2013). « A graphene-based label-free voltammetric immunosensor for sensitive detection of the egg allergen ovalbumin. », Analyst, 138(15), p. 4378-4384. doi : 10.1039/c3an36883a  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons mis au point un immunocapteur voltampérométrique sans marquage à base de graphène pour la détection sensible de l’ovalbumine, un allergène présent dans le blanc d’œuf. Des électrodes de carbone sérigraphiées modifiées avec du graphène ont été fonctionnalisées de manière covalente par réduction électrochimique d’un sel d’aryldiazonium produit in situ, ce qui a formé une pellicule de carboxyphényl sur la surface de graphène. La propriété bloquante de la pellicule de carboxyphényl greffée aux électrodes de graphène utilisant différents cycles de voltampérométrie cyclique a été caractérisée par voltampérométrie impulsionnelle différentielle dans une solution de [Fe(CN)6]3−/4−. Puis, les groupes carboxyliques terminaux présents sur la surface de graphène ont été activés à l’aide du couple de réactifs EDC/NHS et utilisés pour l’immobilisation de l’anticorps anti‑ovalbumine et la construction de l’immunocapteur. Les étapes de fabrication de l’immunocapteur ont également été caractérisées par voltampérométrie impulsionnelle différentielle. La baisse du pic de courant de réduction du [Fe(CN)6]3−/4− après la réaction immunochimique avec l’ovalbumine a été employée pour la détection de l’ovalbumine. L’immunocapteur mis au point a servi à la détection de l’ovalbumine à des concentrations comprises entre 1 pg mL−1 et 0,5 μg mL−1, avec un seuil de détection de 0,83 pg mL−1, dans un tampon PBS. L’effet de matrice étudié avec l’extrait de gâteau enrichi d’ovalbumine a révélé un bon pourcentage de récupération, ce qui montre l’applicabilité possible de l’immunocapteur avec de vrais échantillons d’aliments.

Date de modification :