Atomic Structure of Cucumber necrosis virus and the role of the capsid in vector transmission.

Li, M., Kakani, K., Katpally, U., Johnson, S., Rochon, D., et Smith, T.J. (2013). « Atomic Structure of Cucumber necrosis virus and the role of the capsid in vector transmission. », Journal of Virology, 87(23), p. 12166-12175. doi : 10.1128/JVI.01965-13  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le virus de la nécrose du concombre (CNV) fait partie du genre Tombusvirus et possède un génome à ARN monopartite de polarité positive enfermé dans une particule de forme icosahédrique, T=3. Dans la nature, le CNV est transmis par l’entremise des zoospores de l’Olpidium bornovanus, un champignon. La conformation du CNV change lorsque celui-ci se lie à la zoospore nécessaire à sa transmission; des polysaccharides spécifiques situés à la surface de la zoospore ont été associés à cette liaison. Pour mieux comprendre le processus de transmission, nous avons analysé la structure atomique du CNV. Comme on pouvait s’y attendre d’un membre du genre Tombusvirus, la structure de base du CNV est très semblable à celle du virus du nanisme rabougri de la tomate (TBSV); les principales différences ont été observées au niveau des boucles exposées. En outre, comme dans le cas du TBSV, le CNV semble présenter un site de liaison du calcium entre les sous-unités entourant les pseudo-axes d’ordre 3. Toutefois, contrairement au TBSV, le CNV présente apparemment un site de liaison du zinc à l’intérieur de l’anneau β formé par l’extrémité N-terminale des trois sous-unités C, au niveau des axes d’ordre 3 de l’icosaèdre. Deux des mutations qui causent des problèmes de transmission entourent directement ce site de liaison du zinc. Les autres mutations responsables des problèmes de transmission et de la formation des particules sont intégrées à la structure du CNV. Il est probable qu’un certain nombre des mutations qui ont une incidence sur la transmission par les zoospores sont associées aux transitions conformationnelles plutôt qu’à la liaison avec le récepteur.

Date de modification :