The p33 auxiliary replicase protein of Cucumber necrosis virus targets peroxisomes and infection induces de novo peroxisome formation from the endoplasmic reticulum.

Rochon, D., Singh, B., Reade, R., Theilmann, J., Ghoshal, K., Alam, S.B., et Maghodia, A. (2014). « The p33 auxiliary replicase protein of Cucumber necrosis virus targets peroxisomes and infection induces de novo peroxisome formation from the endoplasmic reticulum. », Virology, 452-453, p. 133-142. doi : 10.1016/j.virol.2013.12.035  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les tombusvirus se multiplient sur des organites cellulaires comme les peroxysomes ou les mitochondries, dont les membranes sont complètement réorganisées en corps multivésiculaires pendant le processus d’infection. On sait que, chez la levure, le virus de la nécrose du concombre (CNV) utilise les peroxysomes pour se multiplier. Avec les travaux que nous présentons ici, nous montrons que, chez les végétaux infectés, le CNV induit la formation de corps multivésiculaires à partir des peroxysomes. Nos travaux révèlent également la colocalisation de la protéine auxiliaire de réplication p33, marquée à la protéine verte fluorescente (GFP), et du marqueur peroxysomal YFP{SUB}S{/SUB}{SUB}K{/SUB}{SUB}L{/SUB}. Il est intéressant de noter que chez le Nicotiana benthamiana 16C infecté par le CNV, le réticulum endoplasmique fait l’objet d’une importante réorganisation produisant de nombreuses nouvelles structures semblables à des peroxysomes qui s’associent à la p33 du CNV, servant probablement de nouveau site pour la réplication de l’ARN viral. Nous montrons également que les plantes chez lesquelles on a procédé à l’agroinfiltration de p33 présentent des symptômes semblables à ceux de la nécrose provoquée par le CNV et que ces symptômes sont associés à des concentrations accrues de peroxyde. Comme les peroxysomes sont le lieu du catabolisme du peroxyde et que le peroxyde est connu pour induire des réactions de défense chez les plantes, nous pensons que des peroxysomes dysfonctionnels pourraient contribuer à la nécrose induite par le CNV.

Date de modification :